Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActuLe changement climatique pourrait entraîner une immigration massive en Australie
migration pacifique

Le changement climatique pourrait entraîner une immigration massive en Australie

Selon un rapport de la Banque mondiale, l’Australie et la Nouvelle-Zélande devraient accueillir des milliers de migrants menacés par le changement climatique dans les pays du Pacifique.

 

Cela devrait également permettre de stimuler l’économie des pays insulaires du Pacifique et d’empêcher une migration précipitée dans les années à venir.

Le rapport “Pacific Possible” suggère une migration “libre” en provenance des archipels de Tuvalu et de Kiribati vers l’Australie et la Nouvelle-Zélande.

Ces deux archipels sont extrêmement vulnérables aux changements climatiques, notamment à l’élévation du niveau de la mer, qui a déjà commencé à inonder les terres et les maisons.

 

La Banque mondiale explique qu’une migration structurée, si elle était initiée dés à présent empêcherait un phénomène de migration accéléré dans les générations futures.

Selon le rapport, “Les impacts du changement climatique obligent à une immigration ouverte vers l’Australie et la Nouvelle-Zélande”.

Ainsi, environ 1300 personnes pourraient migrer vers l’Australie et la Nouvelle-Zélande chaque année, ce qui représente environ 0,6% des programmes de migration permanente annuels des deux pays.

 

Pour le moment la convention des réfugiés ne reconnaît pas le changement climatique comme un motif de protection. Déjà onze personnes vivant à Tuvalu et cinq en provenance de Kiribati ont demandé à migrer en Nouvelle Zélande. Mais, treize de ces demandes ont été rejetées, et quatre restent encore indéterminées.

Pour l’auteur du rapport, le Professeur Stephen Howes a souligné que la migration vers l’Australie et la Nouvelle-Zélande ne visait pas à “vider” ces pays mais à les rendre plus “durables” sur le plan économique et environnemental.

Il a ajouté qu’il était important que ces migrants puissent obtenir un visa permanent pour aider les générations futures de migrants.

 

Le Premier ministre australien Malcolm Turnbull a déclaré au forum des îles du Pacifique en septembre, que l’Australie était en train d’effectuer “un changement décisif” dans ses relations avec le Pacifique.

Ainsi, les relations entre l’Australie et les pays du Pacifique devraient constituer un point clé de la politique migratoire du gouvernement dans les prochaines années.

 


Source : www.theguardian.com

Comments
gjfood
Share With: