fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActuLe gang « Menace to Society » serait lié au saccage d’une maison louée sur Airbnb
saccage

Le gang « Menace to Society » serait lié au saccage d’une maison louée sur Airbnb

NCT

La police enquête sur un gang qui aurait saccagé plusieurs maisons dans l’ouest de Melbourne. Cette investigation fait suite à une intervention de la police anti-émeute dans une soirée qui a mal tourné dans une maison louée sur Airbnb.

Les forces de l’ordre, appelées dans une maison de Attunga Grove à Werribee à 3h30 du matin mercredi, ont été obligées de faire marche arrière après avoir reçu des jets de pierre.

La Public Order Response Team et la lourdement armée Critical Incident Response Team ont été appelées en renfort pour faire cesser la fête.

art-brawl0Dans cet épisode, un officier a été légèrement blessé au coude, mais les dommages matériels sont nombreux. La maison louée a eu les vitres brisées, les murs ont été criblés de trous et largement arrosés. Le mobilier a été fracassé. Dehors, les pare-brises ont beaucoup souffert et des pierres jonchaient le sol. « J’ai vu le résultat, on aurait dit une zone de guerre » a déclaré un voisin.

La police, qui a trouvé un graffiti « MTS » sur du mobilier à l’intérieur de la maison, enquête désormais sur le gang « Menace to society » qui aurait pu forcer l’entrée de la soirée. Ce même gang serait responsable d’incidents similaires qui ont eu lieu à Altona, Williams Landing et dans les Docklands la semaine dernière.

L’inspecteur Martin Allison a expliqué avoir répondu à un appel lié à du tapage nocturne.

« Sur place, on nous a dit que deux femmes avaient été agressées, Nous sommes entrés pour essayer de protéger et sauver des vies » a-t-il continué.

Personne n’a été arrêté mercredi matin, mais la police enquête sur le saccage de la maison et les responsables seront poursuivis. « La sécurité est notre première préoccupation. Les responsables seront comptables de leurs actes et arrêtés. »

L’inspecteur a répété que les propriétaires doivent être vigilants et demander des pièces d’identité. Un porte-parole de Airbnb a déclaré que la plateforme avait « zéro tolérance pour ce type de comportement ». Dans un communiqué, Airbnb a ajouté qu’elle était du côté de ses hôtes et qu’elle apporterait son aide à la police, afin que justice soit faite rapidement.

Ce type d’incident « négatif » est extrêmement rare, insiste l’entreprise. A travers le monde, 260 millions de locations se font par son intermédiaire.

Si vous avez des informations sur cet incident, appelez Crime Stoppers au 180 333 000.

Source : au.news.yahoo.com

———————————————————————–

Suivez-nous sur Facebook ou Instagram 

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter 

Comments
NCT
Share With: