Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActuLe polémiste Yiannopoulos déclenche des manifestations violentes en Australie
milo2

Le polémiste Yiannopoulos déclenche des manifestations violentes en Australie

nbarney

Le polémiste ultra-conservateur britannique Milo Yiannopoulos a accusé mardi ses opposants d’être des « petits enfants irascibles » après des manifestations violentes contre sa venue en Australie.

Cet ancien du très controversé site d’informations Breitbart News effectue une tournée baptisée « The Troll Academy ».

Des centaines de manifestants se sont affrontés lundi soir avec la police et des partisans du polémiste devant la salle où il se produisait à Melbourne, un lieu censé demeurer secret.

Les télévisions ont diffusé des images de policiers en train d’essayer de séparer les deux camps avant que la violence n’éclate, avec des jets de bouteilles et de bâtons. La police a fait usage de gaz au poivre.

Cinq policiers ont été légèrement blessés et deux manifestants arrêtés.

Stephen Leane, commissaire adjoint de la police de l’Etat de Victoria, a qualifié les manifestants de gauchistes et les a accusé d’être responsables des violences.

« Je n’ai aucun doute qu’une partie de leur motivation était de faire autant de bruit que possible dans le monde et d’être célèbres pendant cinq minutes », a-t-il dit, dénonçant le gâchis de ressources policières.

« Il y a eu beaucoup de chahut », a déclaré Milo Yiannopoulos à la radio 2GB.

« Ce n’était pas comme l’ont dit les journaux des +affrontements entre l’extrême gauche et l’extrême droite+, c’était la gauche qui s’est pointée et qui s’est montrée violente pour étouffer la liberté d’expression ».

« Ils nous ont montré leur vrai visage. Ils attaquent la police, ils attaquent les autres gens, ils attaquent les journalistes, ils nous ont montré que c’était des petits enfants irascibles ».

Milo Yiannopoulos, grand admirateur du président américain Donald Trump et chantre du nationalisme blanc aux Etats-Unis, a dû démissionner du site Breitbart en février après des propos semblant justifier la pédophilie.

Dénoncé par ses critiques comme raciste et misogyne, cet homosexuel revendiqué se présente comme un croisé de la liberté d’expression qui tient en horreur le « politiquement correct » sous toutes ses formes.

Comments
franckprovost
Share With:
Tags