fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeSportAustralian Challenge TourLe projet fou de Christophe Vissant : effectuer le tour de l’Australie en courant ! (partie 4)
image012

Le projet fou de Christophe Vissant : effectuer le tour de l’Australie en courant ! (partie 4)

franckprovost

Christophe Vissant a conçu le projet fou de courir 15 000km tout autour de l’Australie.

christophe 4Son Australian Challenge Tour le conduira à travers toutes les capitales des états, sauf Canberra. Dans la dernière partie du long entretien qu’il a accordé au Courrier Australien, partenaire de son exploit, Christophe Vissant revient sur sa préparation physique et mentale à ce monstrueux challenge, et sur ses nombreux soutiens.

 

Comment vous préparez-vous spécifiquement pour cette course de presque 15 000km en Australie ?

Sur le plan physique, je fais une course longue (entre 25 et 40km) tous les jours. Le plus important, c’est la régularité. Lorsqu’approchera le départ, j’augmenterai les distances à 60km deux fois par semaine. Je ne ferai pas de course de 80km avant d’arriver en Australie : c’est important de ne pas commencer en étant surentraîné.

Par ailleurs, je suis un coureur qui fonctionne énormément au mental et pour moi, la réussite se joue à 90% dans la tête. C’est donc une grosse partie de ma préparation : je fais du yoga, de la sophrologie… Je prends aussi quelques cours pour perfectionner mon anglais afin de pouvoir m’exprimer plus facilement lors des interviews et des conférences.

Nous nous sommes aussi beaucoup renseignés sur le pays et avons financé un van pour repérer le parcours. Nous savons par exemple qu’il y a toute une partie, sur la côte ouest, pendant laquelle je vais devoir porter un chapeau anti-mouches. On m’a averti que sans cela, j’aurais des mouches dans les yeux, les oreilles… et qu’elles sont impossibles à déloger ! Ce sera nouveau pour moi. Mon équipe se renseigne énormément sur la faune et la flore particulières du pays, qui peuvent être dangereuses.

Capture d’écran 2017-12-14 à 22.59.35

 

Une bonne partie de la préparation consiste enfin à chercher de nouveaux partenaires et sponsors afin d’arriver à boucler le budget à temps.

 

Comment peut-on vous soutenir et de quel budget avez-vous besoin pour lancer votre défi ?

Le budget total estimé de l’Australian Challenge Tour est d’environ 90 000€. Ca peut paraître beaucoup pour un défi qui consiste simplement à courir tous les jours au moins 84km pendant presque 6 mois. Mais pour que cela soit possible, il y a autour de moi une logistique importante. Je le répète souvent : c’est « une course en solitaire pour une victoire d’équipe » ! Il faut financer les billets d’avion des personnes qui me suivent — ma femme, qui est aussi ma masseuse, les médecins et journalistes qui vont se relayer sur les différentes parties du Capture d’écran 2017-12-14 à 22.52.47parcours, et les deux véhicules présents sur le défi ainsi que celui qui a servi au repérage. Le reste est purement logistique et matériel : nourriture, équipement… Par exemple, je vais user environ trente paires de baskets !

Pour l’instant, nous avons réuni 80% de la somme totale, grâce à différents sponsors. N’importe qui peut me soutenir à partir de 200€, la démarche est très simple et on peut le faire en ligne*.

Nous espérons arriver à boucler le budget pour le printemps 2018. J’espère donc démarrer mon défi au pied de l’opéra de Sydney en avril ou mai 2018 : c’est le moment idéal sur le plan climatique puisque les grosses chaleurs seront passées dans les premiers états que je vais traverser.

 

Vos parrains pour cette course sont Anaid, Tuadal et Erwan de Dieuleveut, les trois enfants de Philippe de Dieuleveut, le célèbre animateur de la Chasse aux Trésors. Comment ont-ils accepté de vous suivre ?

parrains

Philippe de Dieuleveut est une personnalité que j’ai toujours beaucoup admirée, une sorte « d’aventurier du monde » avec des valeurs humaines, auquel je m’identifie un peu. J’ai d’ailleurs appris récemment qu’il avait fait une émission qui démarrait à l’opéra de Sydney !

Lorsque j’ai contacté ses enfants pour leur présenter mon projet, ils ont tout de suite adoré l’idée. Ils ont accepté avec enthousiasme de devenir mes trois parrains. C’est à leur demande que je serai habillé en bordeaux et rouge sur mon défi, les couleurs que portait leur père sur « La Chasse aux Trésors ».

 

Vous préparez ce défi depuis longtemps. Avez-vous pensé à ce que vous feriez après avoir bouclé votre Australian Challenge Tour ?

Je vais d’abord commencer par passer un mois en Australie. Entre autres pour effectuer cette plongée dont je rêve depuis si longtemps, sur la grande barrière de corail ! Ce sera ma récompense pour tous ces efforts.

Par la suite, j’espère ouvrir un restaurant familial qui pourrait s’appeler « Chez Forrest » en référence à Forrest Gump. Il sera décoré avec des souvenirs de mon Australian Challenge Tour, les baskets que j’ai portées, une carte, des photos… J’accueillerai les clients en leur faisant partager mon expérience. J’écrirai aussi probablement un livre sur mon aventure australienne, comme je l’ai déjà fait pour ma course Aubagne-Athènes.

Il y aura sans doute d’autres défis de course par la suite, mais je ne sais pas encore lesquels – tour de l’Afrique, USA-Canada… Pour l’instant, je ne pense qu’à une chose : mon tour d’Australie !

Karine Arguillère

Dans l’attente de son départ, nous souhaitons bon courage à Christophe pour sa préparation. Le Courrier Australien suivra Christophe Vissant tout au long de son parcours dès le top départ à Sydney !

* Si vous souhaitez soutenir Christophe dans son défi, vous pouvez devenir partenaire : toutes les informations sont sur son site ici.

 

Pour relire les trois premières parties de l’entretien que nous a accordé Christophe Vissant, c’est ici, encore ici et aussi .

 

Suivez-nous sur Facebook ou Instagram 

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter 

Comments
NCT
Share With: