Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActuLe stade olympique de Sydney va être détruit
stad

Le stade olympique de Sydney va être détruit

multifocus

Les deux plus grands stades de Sydney, dont celui érigé pour les jeux Olympiques de 2000, vont être détruits pour laisser la place à de nouvelles enceintes dans un programme controversé de grands travaux, a annoncé vendredi le gouvernement local.

Inauguré en 1999, l’ANZ Stadium, qui s’appela auparavant Stadium Australia puis Telstra Stadium, a aujourd’hui une capacité de 83.500 places et sera remplacé par une enceinte rectangulaire de 75.000 places, a annoncé Gladys Berejiklian, Première ministre de l’Etat de Nouvelle-Galles du Sud dont Sydney est la capitale.

L’Allianz Stadium qui date de 1988 et compte 45.500 places, sera remplacé par un stade de la même capacité, a-t-elle ajouté en présentant un programme de deux milliards de dollars australiens (1,28 milliard d’euros). « Les supporters seront plus près de l’action qu’avant, avec des tribunes élevées qui créeront un mur de son et de couleurs inspiré du Colisée », a-t-elle dit. « Cet investissement signifie qu’on aura de quoi prétendre à des événements mondiaux comme la Coupe du Monde féminine de la Fifa, la Coupe du Monde de Rugby ».

Son gouvernement a indiqué que ces deux stades attiraient actuellement 3,5 millions de visiteurs par an, générant un milliard de dollars australiens pour l’économie de l’Etat.

Salué par certaines fédérations, comme Rugby Australia, ce projet s’est aussi attiré des critiques. Le chef de l’opposition travailliste dans l’Etat Luke Foley a dénoncé des investissements inutiles compte tenu du nombre de rencontres de forte influence à Sydney, affirmant que ces fonds seraient mieux utilisés pour des écoles ou des hôpitaux. « Pourquoi faire ça? Est-ce que le match entre Waratahs et les Bulls en Super Rugby va attirer 45.000 personnes? », a-t-il interrogé en citant une des rencontres du championnat qui réunit les meilleures franchises de l’hémisphère sud (Nouvelle-Zélande, Australie, Afrique du Sud, Argentine) et du Japon. « Il a du mal à rassembler 10.000 personnes ».

Construit à partir de 1996, le stade olympique de Sydney avait déjà subi un gros lifting après les JO, sa capacité ayant été ramenée de 110.000 à 83.500 places pour le Mondial de rugby de 2003.

 

Source: AFP

Suivez-nous sur Facebook ou Instagram 

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter 

Comments
multifocus
Share With: