Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActuLe Système Ribadier : un Feydeau frais et culotté à Melbourne !
ribadier

Le Système Ribadier : un Feydeau frais et culotté à Melbourne !

aircalin

Pour sa 102ème pièce, le Melbourne French Theatre (MFT) a choisi de monter « Le Système Ribadier » de Georges Feydeau, un vaudeville survolté, présenté pour la première fois à Paris en 1892. Ici, à Melbourne, c’est la petite « Maison de maître » qui pousse les murs pour accueillir le spectacle. Le Courrier Australien était au premier rang.

Pour tromper la vigilance de son épouse Angèle, échaudée par un premier mari volage (quoique décédé), Eugène Ribadier a une technique imparable : l’hypnose. Il l’endort avant de partir pour ses rendez-vous galants et la réveille tranquillement en rentrant. Un jour, Eugène partage son secret avec Thommereux, qui revient de Batavia pour déclarer sa flamme à Angèle, veuve depuis deux ans et dont il ne sait pas qu’elle est remariée. L’histoire va se compliquer quand Thommereux teste le « Système Ribadier » sur Angèle, alors même qu’Eugène rentre chez lui, poursuivi par l’époux de sa maîtresse…

21430082_10155440291750630_3360681974905625115_n

Selfie de la troupe. De gauche à droite : Julien, Alexandra, Ophélie, Michael, Karim, Richard (au centre bas)

Tromperie, hypnose, quiproquo, hystérie… dans cette pièce, tous les ingrédients sont réunis pour emporter le spectateur dans un tourbillon de rires et de stupeur. La mise en scène, quoique dépouillée et contrainte par la petitesse de l’espace, réussit le tour de force de créer un mouvement de va-et-vient efficace avec porte battante, fenêtre escaladée et courses précipitées. Tour à tour languissante et furieuse, Alexandra Octavia campe une Angèle peroxydée, toute en lamé et plumes, qui lève les yeux au ciel avec beaucoup de conviction. Julien Cayeux donne de la douceur et du raisonnable à Ribadier qui n’est plus l’affreux sournois qu’on voudrait croire. Quant à Karim Bouriah-Lopez, il explose dans ce rôle d’amoureux éconduit, rendant ce dindon de la farce assez touchant dans ses efforts plaintifs et infructueux pour séduire Angèle.

Michael Bula, en mari trompé qui garde la main au porte-monnaie, apporte avec lui un vent de commedia dell’arte. Richard Ryan, le chauffeur, serait un croisement entre le clown blanc et le loup de Tex Avery. Sur ses talons pointus, la discrète Ophélie Durand se révèle enfin une parfaite petite servante, discrètement culottée.

On passe un excellent moment et on sera indulgent avec le débit parfois rapide, un trou de mémoire inopiné et le passage en revue des sponsors. D’ailleurs, on serait plutôt enclin à saluer leur soutien indéfectible. Le MFT, ambassadeur entêté du théâtre français à Melbourne, mérite d’être aidé par tous les moyens possibles. Assister à ses pièces est l’un d’entre eux, le plaisir en sus. Prenez vos places (il y a même un canapé) c’est encore possible jusqu’au 16 septembre prochain !

Valentine Sabouraud

Le Système Ribadier – Every trick in the book, en français surtitré anglais,  jusqu’au 16 septembre 2017

La Maison de maître pop-up theatre 203-205 Canning Street, Carlton

Prix (boisson + collation incluses) : 37 $ plein tarif. Réservations ici.

——————————————

>>> Suivez-nous sur Facebook
>>> Abonnez-vous gratuitement à la newsletter du Courrier Australien

Comments
gjfood
Share With: