Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActuLe Working Holiday Visa toujours aussi populaire auprès des Français
backpackers-australia

Le Working Holiday Visa toujours aussi populaire auprès des Français

aircalin

Pour la troisième année consécutive, le nombre de backpackers est toujours en baisse en Australie. En 2016-2017, quelque 5000 demandes de visa en moins ont été enregistrées Down Under. Une diminution qui se veut toutefois moins importante que les deux années précédentes, ce qui laisse à penser que l’imposition de 15% du salaire des backpackers instaurée en janvier 2017 par le gouvernement n’a pas l’impact escompté.

Les chiffres du ministère de l’Immigration montrent que 98 317 demandes de visas 417 et 479 ont été déposées entre janvier et juin 2017, soit une diminution de 1752 par rapport à la même période en 2016.

Au total, 214 979 demandes de permis vacances travail (Working Holiday Visa) ont été déposées en 2016-17, contre 219 875 en 2015-16 et 231 390 en 2014-15.

Cette année, le plus grand nombre de visa ont été octroyé au Royaume-Uni (40.382), Taiwan, l’Allemagne (25.704), la Corée du Sud (22.412) et la France (22.361 / + 3,8%). La Belgique comptabilise 2470 détenteurs du sésame.

La présidente de l’horticulture de la Fédération Victorienne des Agriculteurs, Emma Germano, a estimé que cette diminution relativement faible était due à la décision fiscale de fixer le taux d’imposition à 15% et non 32,5% comme souhaité initialement par le gouvernement.

« Je suis heureux que cette diminution soit relativement faible. Je n’ose imaginer l’impact qu’aurait eu une taxation plus importante.”

Le ministre de l’Agriculture, Barnaby Joyce, a déclaré que les chiffres montrent que l’Australie a pu endiguer la baisse des demandes de l’année précédente, mais précise que d’autres facteurs ont un impact sur ces résultats comme les conditions économiques ou le taux de change.

Le président de la Fédération nationale des agriculteurs, Tony Mahar, a déclaré que la tendance à la baisse était préoccupante et pouvait avoir une incidence sur la rentabilité et la productivité des agriculteurs lors de la récolte. Il a appelé à nouveau un visa de travail agricole dédié.

Joyce a déclaré que le gouvernement encourageait davantage d’Australiens demandeur d’emploi à entreprendre des travaux agricoles, grâce à programme encourageant les travaux saisonniers (Seasonal Work Incentive trial). Celui-ci permet aux demandeurs d’emploi de gagner jusqu’à 5000 dollars tout en prétendant aux “Newstart payments” et au programme des travailleurs saisonniers.

 

Source : www.weeklytimesnow.com.au

Comments
franckprovost
Share With: