fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActuLes All Blacks peuvent entrer un peu plus dans l’Histoire !
all-blacks-entrent-danslhistoire1

Les All Blacks peuvent entrer un peu plus dans l’Histoire !

NCT

Le pseudo débat doit juste être officiellement clos: ces All Blacks ont l’occasion de prouver qu’ils sont bien la meilleure équipe de l’ère professionnelle en battant samedi (08h35 françaises) le record de succès consécutifs en test-matches, à domicile contre l’Australie lors de la 3e manche de la Bledisloe Cup.

Ces All Blacks sont ceux polis par le sélectionneur Steve Hansen depuis début 2012, au bilan stratosphérique de 58 victoires pour trois défaites et deux nuls (92% de succès) et qui a apporté à l’automne 2015 son troisième titre mondial à la Nouvelle-Zélande.

Le deuxième consécutif, après celui acquis en 2011 sous la houlette de Graham Henry, dont Hansen était l’adjoint, et qui peut donc aussi revendiquer une partie de la paternité de ce cycle de domination sans partage (104 victoires pour 12 défaites et deux nuls avec Henry puis Hansen depuis l’élimination en quart de finale de la Coupe du monde 2007).

L’équipe de 2015-2016 a donc l’occasion de graver dans le marbre cette supériorité néo-zélandaise, et de dépasser celle de 2013-2014, qui avait buté sur la dernière marche en août 2014, tenue en échec en… Australie pour s’arrêter à 17 victoires de suite, comme les All Blacks de 1965-1969 et les Springboks de 1997-1998.

« C’est devenu un défi, et ce groupe aime les défis. Surtout les gros défis comme celui-ci, un truc que personne n’a jamais fait. Et c’est juste devant nous », a affirmé Hansen.

« Un morceau d’Histoire est en jeu, qui plus est à l’occasion du dernier match à domicile de l’année. C’est plutôt motivant », a déclaré pour sa part le talonneur Dane Coles.

– ‘Culture collective incroyable’ –

Coles et ses coéquipiers ne devraient pas rater le coche samedi, intouchables malgré le départ à l’issue du titre mondial de 2015 des emblématiques Richie McCaw, Dan Carter, Ma’a Nonu ou Conrad Smith. On les annonçait en reconstruction? Ils ont gagné leurs trois tests de juin contre le pays de Galles, avant de planer sur le Rugby Championship: six victoires avec le bonus offensif en six matches, 33 essais inscrits, soit plus que les trois autres équipes réunies.

Car le système de jeu, rodé à la perfection, est supérieur aux individualités chez les All Blacks, et la relève (Cane, Barrett, Crotty, Lienert-Brown, Ardie Savea) au niveau des glorieux anciens, au contact desquels elle a fait ses dents ces dernières saisons.

« Ils ont une culture collective incroyable, où l’équipe compte beaucoup plus que les individualités, où il n’y a pas de place pour les divas. Où même les joueurs confirmés passent le balai dans le vestiaire », a aussi imagé l’ancien sélectionneur des Springboks, Heyneke Meyer.

Difficile donc d’imaginer ces All Blacks trébucher, surtout dans leur jardin de l’Eden Park d’Auckland, où ils sont invaincus depuis… 1994 (défaite contre la France)! Et où les Wallabies ne se sont plus imposés depuis 1986 (leur dernier succès en Nouvelle-Zélande remonte lui à 2011).

Surtout face à ces Australiens-là, qu’ils ont rossé dans le Rugby Championship en août (42-8 puis 29-9).

AFP

Comments
NCT
Share With: