Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActuLes Australiens et les Français font-ils encore confiance aux médias ?
Les-médias

Les Australiens et les Français font-ils encore confiance aux médias ?

 

A l’heure où les médias perdent de plus en plus en crédibilité et sont la cible de nombreuses critiques et attaques, une étude publiée par le “Reuters Institute for the Study of Journalisme”, délivre avec pertinence les indicateurs qui permettent de cerner quels pays font encore confiance à leurs systèmes d’information.

C’est en Finlande que le taux de confiance de la population envers les médias est le plus élevé, avec 65%. La Finlande est suivie de près par le Brésil et le Canada où 58% et 55% des habitants estiment que leurs systèmes d’informations sont dignes de confiance.

Tandis que pour l’Australie et la France, seuls 43% et 32% de la population en pensent autant.

 

Capture d’écran 2017-04-05 à 12.49.34

Source image : Statista

 

Pourquoi ne fait-on plus confiance aux médias ?

Selon Reuters, seulement 32% des Français font confiance aux informations délivrées par les médias. Il s’agit d’un score historiquement bas. Selon l’enquête réalisée par l’Institut Kantar pour le quotidien “La Croix”, un Français sur deux ne ferait plus confiance aux médias.

Le web et la télévision sont tout particulièrement touchés. Seuls 41% des interrogés estiment que la télévision reste une bonne source d’information, tandis que 26% d’entre eux pensent que le web constitue un média crédible.

En France, on parle d’une véritable “crise de l’information”. La défiance envers les journalistes est de plus en plus importante, puisque que 67% des sondés jugent qu’ils ne sont pas libres et dépendent des partis politiques et des grands groupes économiques.

Les médias seraient coupables. Coupables de ne pas traiter de façon égale tous les sujets. En France, certaines thématiques attirent de manière démesurée l’attention des médias. L’affaire du burkini, par exemple, a fait grand bruit l’été dernier, à tel point que le débat revenait en boucle à la radio, dans les journaux ou à la télévision.

Ils regrettent que ce genre de sujets aient été trop couverts, au détriment d’autres thématiques, comme les affaires de pédophilies dans l’église et la Conférence sur le climat à Marrakech, qui n’ont pas su, elles, attirer suffisamment l’attention médiatique.

 

En Australie aussi la défiance envers les médias s’accentue

De même en Australie, le niveau de défiance envers les médias est assez élevé, puisqu’il concerne 43% de la population.

Un récent rapport “The Eldeman Trust Barometer” publié en janvier 2017 affirme que les Australiens seraient encore plus méfiants envers leurs systèmes d’informations que les Américains. Cela concernerait désormais 47% de la population en Australie et 32% aux Etats-Unis.

D’après le rapport de Reuters de 2016, les Australiens estiment à 32% qu’ils ne peuvent pas faire confiance aux journalistes. De même, 32% d’entre eux pensent que les médias sont influencés par les partis politiques, et 27% considèrent également qu’ils dépendent de la pression des grands groupes économiques.

C’est ce cruel manque d’indépendance et de liberté de la presse qui est pointé du doigt par les personnes interrogées.

 

En fait, pour de nombreux sondés, journalisme rime avec fake news, buzz, et viralité.

Il faut l’admettre, ces trois mots constituent une part de la réalité médiatique d’aujourd’hui. Les médias comme leurs consommateurs sont attirés par ce qui semble abordable, cliquable, et facile d’accès.

L’étude révèle également un paradoxe, qui pourrait être l’une des raisons principales de cette défiance grandissante envers les médias : alors que la plupart des personnes interrogées s’informent via les réseaux sociaux, une faible majorité estime que les informations circulant sur ce type de support sont véritables.

Le prochain rapport de Reuters devrait sortir en juin 2017, à voir donc si ce manque de confiance risque de s’accentuer ou non…

 


Sources :

www.lemonde.fr

fr.statista.com

theconversation.com

Comments
APC_home
Share With: