Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActuLes causes du réchauffement climatique scientifiquement prouvées
Conséquences d'inondations en Côte d'Azur, France, en octobre 2015.

Les causes du réchauffement climatique scientifiquement prouvées

tfm

L’empreinte humaine sur le changement climatique a été trouvée lors d’inondations, de sécheresses et de vagues de chaleur.

Quels impacts a-t-elle ?

Cette découverte nous indique que le réchauffement climatique a déjà un impact néfaste sur notre société. Cela rend aussi encore plus urgent le besoin de diminuer nos émissions de CO2 dans l’atmosphère. Un facteur clé de cette découverte est la fonte rapide de l’Arctique, qui est directement liée à la météo extrême présente en Europe, Asie et Amérique du Nord.

L’augmentation des gaz à effet de serre dans l’atmosphère sont depuis longtemps suspectés d’avoir un lien avec la fréquence plus élevée de catastrophes naturelles, car ils emprisonnent de l’énergie dans l’atmosphère.

Cette nouvelle analyse s’est concentrée sur un type de climat extrême dont on sait que la cause est due aux changements dans les « ondes planétaires » – c’est par exemple le cas de la Californie, où la sécheresse constante ne cesse de battre les records précédents, ou encore des inondations ayant eu lieu au Pakistan en 2010.

Que sont les ondes planétaires ?

Les ondes planétaire sont la direction des vents qui encerclent l’hémisphère nord sous forme de lignes qui ondulent des tropiques jusqu’aux pôles.

En temps normal, ces ondes se dirigent vers l’est. Cependant, sous certaines conditions climatiques, elles peuvent cesser de bouger. Cela laisse des régions entières avec une météo invariable pendant une longue période, ce qui peut transformer une chaleur  ou pluie passagère en vagues et inondations.

Ces événements climatiques ont augmenté en nombre durant ces dernières décennies. La nouvelle étude a utilisé des observations et modèles pour montrer que la probabilité de réunir les conditions qui arrêtent les ondes planétaires est beaucoup plus importante suite au réchauffement climatique.

« Ce n’est pas la première fois que l’on suspecte l’activité humaine de contribuer à ces changements, mais nous avons dorénavant des preuves difficiles à réfuter, » informe Michael Mann, l’un des chercheurs ayant mené cette étude, professeur à l’Université de l’État de Pennsylvanie aux États-Unis.

La situation en Arctique

A grande échelle, les vents sont largement influencés par l’écart de température entre les pôles et les tropiques. L’Arctique et les terres se réchauffant plus rapidement que les latitudes inférieures et les océans, le réchauffement climatique modifie cet écart.

Évolution de la température

Les changements récents dans l’Arctique sont particulièrement impressionnants, l’épaisseur des glaces ayant battu un record de finesse suite aux températures élevées non naturelles pour cette partie du monde. « Tout se passe beaucoup plus vite que nous  l’attendions en Actique » affirme Stefan Rahmstof, Professeur à la PIK (Potsdam Institute for Climate Impact Research).

« Ce problème ne concerne pas que la protection de la faune et de la flore. Ces changements éclairs menacent aussi la société humaine. Des catastrophes naturelles de plus en plus violentes apparaissent dans des zones de plus en plus peuplées, au niveau de latitudes de plus en plus médianes. La montée du niveau des mers est aussi inquiétante, nous affectant à échelle mondiale. » ajoute-t-il.

D’autres études sur le climat, appelées attributions, sont dorénavant capables de calculer avec précision les causes de climats extrêmes, et si ils sont liés à ce réchauffement. Un exemple parlant est la vague de chaleur ayant eu lieu en février dans le sud-ouest de l’Australie, qui avait deux fois plus de chances d’arriver à cause de ces changements climatiques.

 

The Guardian

Comments
franckprovost
Share With: