Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActuAustralieL’Opéra de Sydney fête ses 44 ans : retour sur une histoire incroyable !
SYDNEY OPERA HOUSE

L’Opéra de Sydney fête ses 44 ans : retour sur une histoire incroyable !

aircalin

L’Opéra de Sydney a été inauguré il y a tout juste 44 ans, le 20 octobre 1973. Mais son histoire n’a pas été sans heurts : c’est l’occasion de revenir sur quelques faits marquants, photos et anecdotes sur cet édifice emblématique de tout un pays.

 

1954
« Nous avons besoin d’un opéra »

Eugene Goossens, le chef d’orchestre du Sydney Symphonic Orchestra, est présenté au gouverneur de Nouvelle-Galles-du-Sud (NSW) de l’époque, Joseph Cahill et les deux hommes conviennent que l’Australie a besoin d’un opéra.

En décembre 1955, M.Cahill annonce un concours d’architectes international pour dessiner l’opéra, qui sera installé sur Bennelong Point à Sydney. La principale contrainte du cahier des charges est de prévoir deux salles de spectacle : une pour l’opéra et une pour les autres concerts symphoniques. Il faut aussi inclure un restaurant et deux salles de réunion.

Le concours se clôture en décembre 1956, avec 233 candidatures en provenance de 28 pays.

Harry Ingham Ashworth, responsable de l’organisation des délibérations, Cobden Parkes, architecte du gouvernement et Sir Leslie Martin, directeur du département architecture de l’université de Cambridge, commencent à évaluer les dossiers. Le quatrième membre du jury, l’architecte américain Eero Saarinen, arrive en retard à Sydney et découvre que ses collègues ont déjà fait un premier tri.

 

29 janvier 1957
L’annonce du vainqueur

C’est l’architecte danois Jorn Utzon qui est choisi.

utzon

On raconte qu’Eero Saarinen aurait examiné les dossiers rejetés et en tombant sur celui de M.Utzon, il aurait déclaré que celui-ci était clairement le meilleur.

Sir Leslie avait soutenu ce choix, et M.Ashword et Parkes auraient alors décidé de se ranger à l’avis de leurs collègues plus expérimentés.

M.Utzon se voit attribuer une récompense de 5000 £ pour son travail.

En juillet 1957, le Parlement du NSW approuve le projet de M.Utzon et lui alloue un fonds de 3 500 000 AU£.

Ce même mois, M.Utzon se rend pour la première fois à Sydney. En effet, il n’avait jamais vu le site en personne et s’était reposé sur des photographies et des personnes sur place pour imaginer le bâtiment.

 

1959-1966
La construction

Tout comme son design, la construction de l’Opéra fait l’objet de nombreuses controverses. L’édification prend au final plus de dix ans.

Il faut déjà plus de trois ans pour finaliser la forme des tuiles laquées qui recouvrent chaque portion de la toiture, constituée de plusieurs coques, ou voiles, selon les interprétations.

Huit ans sont ensuite nécessaires pour construire cette structure à la forme si particulière — l’un des plus grands casse-têtes jamais soumis à des ingénieurs.

En octobre 1959, M.Cahill meurt des suites d’un ulcère gastrique et c’est James Heffron qui le remplace. Avant de mourir, M.Cahill fait promettre à son ministre des Travaux Publics de ne pas laisser ce projet d’Opéra échouer.

 

1966
La démission de M.Utzon

En 1965, un nouveau gouvernement est élu. Le ministre des Travaux Publics, Davis Hughes, remet alors en cause la conception de l’édifice et les coûts liés à sa construction (qui ont littéralement explosé) et reprend le contrôle financier de l’opération. L’architecte danois décide de démissionner alors que les travaux intérieurs n’ont pas commencé. Il quitte le pays et n’y remettra jamais les pieds ; il n’a jamais vu l’Opéra achevé.

Trois architectes australiens sont nommés pour le remplacer et la construction est enfin terminée en 1973 — la date de fin de travaux initiale était fixée au 26 janvier 1963… L’édifice aura coûté 102 millions AU$ au lieu des 7 millions AU$ estimés.

 

20 octobre 1973
L’inauguration

L’Opéra accueille son premier concert le 28 septembre 1973, mais c’est le 20 octobre suivant qu’il est officiellement inauguré par la Reine Elizabeth II.

Inauguration Opera

La cérémonie se termine par des feux d’artifice et la symphonie n°9 de Beethoven. Des milliers de bateaux sont présents dans le port, et une foule impressionnante est rassemblée sur les berges pour suivre les festivités. On estime que 3 millions de personnes dans le monde regardent la cérémonie à la télévision.

M.Utzon n’a pas été invité aux festivités, et son nom n’y est jamais mentionné.

 

1978-1996
La scène internationale de l’Australie

En octobre 1978, le groupe de rock irlandais Thin Lizzy donne un concert gratuit sur les marches de l’Opéra devant environ 100  000 personnes.

De nombreux grands spectacles ont pour cadre l’Opéra de Sydney au fil des ans.

En 1987, c’est le pape Jean-Paul II qui fait un discours dans l’une des salles de spectacles de l’Opéra.

Mandela Opera House

Le 24 octobre 1990, Nelson Mandela s’exprime depuis les marches de l’édifice et remercie l’Australie pour son soutien en demandant au premier ministre de l’époque Bob Hawke de maintenir les sanctions envers l’Afrique du Sud.

Un an plus tard, Joan Sutherland, surnommée affectueusement La Stupenda, donne son dernier concert dans une représentation de gala des Huguenots.

En 1996, le groupe australien Crowded House donne son Farewell to the World concert (concert d’adieu) depuis les marches de l’Opéra. Plus de 100 000 personnes sont présentes, certains avançant le chiffre de 250 000.

 

1999
M.Utzon de nouveau missionné par l’Opéra

M.Utzon accepte de devenir consultant pour l’Opéra. Pendant plusieurs années, il élabore les principes de base qui devront guider toutes évolution et rénovation futures du bâtiment.

JO Opera House

 

2000
Au cœur des Jeux Olympiques

La cérémonie des Jeux Olympiques est centrée sur l’Opéra : la nageuse Samantha Riley porte même la flamme olympique au sommet de l’une des coques du toit du bâtiment. L’Opéra est aussi au centre de l’épreuve de Triathlon qui se déroule en partie à proximité de l’édifice.

 

2003
Jorn Utzon reçoit le Prix Pritzker

Jorn Utzon est récompensé par le Prix Pritzker, la récompense la plus prestigieuse en architecture. L’Opéra de Sydney est reconnu comme l’un des chefs-d’œuvre d’architecture du XXème siècle.

No War Opera HouseC’est aussi cette année-là, le 18 mars, que Will Saunders et David Burgess escaladent le toit de l’Opéra et y peignent le slogan « NO WAR » en signe de protestation contre la guerre en Irak. A la suite de cet incident, des gardes sont mis en place 24h sur 24 et 7 jours sur 7.

 

 

2004
L’année de la reconnaissance pour Jorn Utzon

Le 16 septembre, le hall de réception, entièrement rénové selon les plans de Jorn Utzon, est renommé la « Utzon Room » en honneur de l’architecte danois. Pour M.Utzon, c’est « le plus grand honneur qui lui ait jamais été rendu. »

 

2007
Un site culturel classé

Les Nations Unies ajoutent l’Opéra de Sydney dans la liste des monuments culturels les plus importants du monde. Il rejoint près de 800 édifices et sites naturels, parmi lesquels figurent le Taj Mahal et la Grande Muraille de Chine.

 

29 novembre 2008
Mort de Jorn Utzon

M.Utzon meurt à Copenhague à l’âge de 90 ans. Bien qu’il soit à l’origine de nombreux édifices à travers le monde, sa pièce maîtresse reste l’Opéra de Sydney — qu’il n’a jamais pu contempler autrement qu’en photo.

 

2009
Illumination du toit

Le premier festival Vivid Light Festival illumine la toiture de l’Opéra. Vivid Opera HouseCe festival, considéré comme le plus important son et lumière de l’hémisphère sud, attire environ 200 000 personnes dans le quartier The Rocks et sur Circular Quay. La soirée d’ouverture est rediffusée en direct dans le monde entier.

 

Mars 2010
L’Opéra à nu

Tunick Opera HouseEnviron 5200 personnes se dénudent et s’allongent autour de l’Opéra pour former une mer de chair nue. Ce moment est immortalisé par le photographe américain Spencer Tunick, qui s’est rendu célèbre en photographiant des foules nues dans des endroits emblématiques du globe.

 

 

Décembre 2010
Une cascade qui tourne malHugh Jackman Opera House

Hugh Jackman fait la une des journaux internationaux avec son entrée ratée dans l’émission spéciale d’Oprah Winfrey à l’Opéra. Il descend sur le plateau depuis une tyrolienne tendue entre deux voiles du toit de l’Opéra mais freine trop tard et percute une installation d’éclairage. Il se blesse et le tournage est interrompu.

 

L’Opéra de Sydney est aujourd’hui considéré comme l’un des bâtiments les plus extraordinaires du XXème siècle et est devenu l’emblème de l’Australie moderne. Il attire chaque année plus de 8,2 millions de visiteurs.

Avec ses voiles étincelantes sur le fond de l’eau bleue de la baie de Sydney, c’est l’un des sites les plus photographiés au monde. On considère qu’il génère environ 1 milliard d’AU$ par an pour l’économie du pays.

Source : abc.net.au


>>> Suivez-nous sur Facebook
>>> Abonnez-vous gratuitement à la newsletter du Courrier Australien

 

Comments
rugby
Share With: