Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActuL’origine commune de toutes les langues aborigènes enfin démontrée
aborigenal language

L’origine commune de toutes les langues aborigènes enfin démontrée

tfm

Toutes les langues aborigènes descendent d’une langue commune : c’est ce que vient de démontrer une étude, qui jette une lumière nouvelle sur la longue histoire culturelle du pays.

Plus de 250 langues étaient parlées sur le continent au moment de la colonisation britannique en 1788 ; après trois ans de recherche sur leurs origines, des experts ont réussi à démontrer qu’elles dérivent toutes d’une langue commune, le proto-Australien.

L’existence d’une langue unique à l’origine de toutes les autres étaye la théorie selon laquelle tous les Aborigènes descendent d’un seul groupe qui est arrivé sur le continent il y a au moins 65 000 ans, et s’est dispersé au cours des millénaires suivants, pour former des groupes ethniquement et linguistiquement distincts.

L’étude a utilisé une méthodologie courante en linguistique pour établir si les similarités entre les langues indigènes étaient dues à une origine commune ou plutôt à des échanges entre les langues à l’occasion de contacts entre les locuteurs des différents groupes.

Robert Mailhammer, qui a dirigé les recherches de Western Sydney University, affirme que les résultats montrent de nombreuses similarités entre des langues qui n’ont pas été en contact. « Nous avons découvert que les sons de certains mots présentaient de manière répétée des différences et ressemblances systématiques dans des langues parlées sur des territoires très éloignés les uns des autres, » explique-t-il. « Au point qu’il est hautement improbable que cela soit dû au hasard ou aux échanges entre les langues. »

Les recherches ont également montré que la langue commune, baptisée proto-Australien était parlée il y a environ 12 000 ans. « Cela soulève d’autres questions sur la manière dont les langues se sont répandues et sur la façon dont ces découvertes linguistiques s’articulent avec les connaissances génétiques, » ajoute-t-il.

Mark Harvey linguiste de Newcastle University, espère que cette étude, publiée dans la revue Diachronica, va améliorer la compréhension de l’histoire australienne et humaine.

« Jusque-là, on pensait que la diversité linguistique de l’Australie était plus grande que celle de l’Europe par exemple, parce qu’on n’avait pas montré que toutes les langues australiennes avaient la même origine. C’est la première fois qu’on a la preuve qu’elles font toutes partie de la même famille. »

D’après lui, la langue initiale s’est probablement dispersée dans tout le territoire australien à partir d’une petite zone dans le nord du continent, la première à avoir été habitée. « Cette dispersion s’est probablement effectuée via des mouvements de populations dont les traces matérielles et génétiques nous échappent encore. Mais avec plus de recherches interdisciplinaires, cette nouvelle découverte linguistique va probablement nous permettre une reconstruction plus précise de la préhistoire australienne. »

Seules 120 des 250 langues aborigènes sont encore parlées aujourd’hui, et beaucoup risquent de disparaître en même temps que leurs derniers locuteurs, des anciens qui ne les ont pas transmises aux générations suivantes.

 

Source: AFP


N’oubliez pas de nous suivre sur Facebook et Instagram, et de vous abonner gratuitement à notre newsletter

Des idées, des commentaires ? Une coquille ou une inexactitude dans l’article ? Contactez-nous à l’adresse redaction@lecourrieraustralien.com

Comments
nbarney
Share With: