fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActu« Lune rousse » : contempler l’éclipse lunaire du siècle depuis l’Australie
72333

« Lune rousse » : contempler l’éclipse lunaire du siècle depuis l’Australie

franckprovost

Préparez-vous à veiller dans la nuit du 27 au 28 juillet prochain pour apercevoir un spectacle astronomique rare : la plus longue éclipse lunaire du siècle.

Samedi 28 juillet au petit matin, vous aurez la chance d’observer une éclipse lunaire d’une durée exceptionnelle : 103 minutes au total. Ce sera le phénomène astronomique de ce genre le plus long du siècle et il sera visible à peu près partout sur Terre.

Depuis l’Australie, il faudra mettre le réveil à 3h14 pour les habitants de la côte est, ou 5h30 pour les habitants de la côte ouest, pour contempler toute l’évolution de ce processus. Tanya Hill, astronome au Melbourne Planetarium explique : « lentement vous allez voir la Lune disparaître, jusqu’à ce que son ombre soit totalement engloutie par la Terre.  C’est à ce moment-là que se forme cette magnifique sphère colorée. »

Eclipse-2018-Blood-Moon-when-visible-UK-USA-Australia-Canada-date-time-1403447

Une éclipse lunaire se produit lorsque le Soleil, la Terre et la Lune sont alignés. Cette dernière passe dans l’ombre de notre planète, mais elle ne disparaît pas pour autant. La Lune prend alors des teintes cuivrées – d’où son nom de « Lune rousse » ou « blood Moon » en anglais  – à cause des rayons du Soleil, filtrés à travers l’atmosphère terrestre.

Selon John O’Byrne, professeur au Sydney Institute for Astronomy, les récentes irruptions volcaniques pourraient donner à la Lune une couleur « sang ». «  Une teinte rouge foncée indique généralement qu’il y a plus de poussières et de nuages dans l’atmosphère. Il sera donc intéressant de voir à quel point ce sera sombre et rouge avec l’activité récente des volcans. »

Pour avoir la meilleure des vues sur ce spectacle astronomique, le professeur O’Byrne conseille de « trouver un endroit à l’écart des lumières artificielles, des arbres ou bâtiments, et de manière optimale, se diriger hors des villes. »

Photo de couverture : la Lune rousse aux dessus des voiles de l’opéra de Sydney – Reuters. 

Sources : www.timeout.comwww.news.com.au 

 


N’oubliez pas de suivre Le Courrier Australien sur Facebook et Instagram, et de vous abonner gratuitement à notre newsletter

Des idées, des commentaires ? Une coquille ou une inexactitude dans l’article ? Contactez-nous à l’adresse redaction@lecourrieraustralien.com

 

Comments
drive
Share With: