fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActuMacron « a trouvé les mots et les gestes » en Nouvelle-Calédonie, estime Valls
Capture d’écran 2018-05-04 à 10.19.18

Macron « a trouvé les mots et les gestes » en Nouvelle-Calédonie, estime Valls

franckprovost

L’ancien Premier ministre Manuel Valls a jugé lundi, sur Outre-mer la Première, que le président Emmanuel Macron avait « trouvé les mots et les gestes » qu’il fallait à Ouvéa lors de son déplacement en Nouvelle-Calédonie, à six mois du référendum sur l’indépendance.

Interrogé dans l’émission « Outre-mer politique », le député, ancien socialiste apparenté LREM, a jugé que le déplacement début mai du chef de l’Etat à Ouvéa, théâtre en 1988 du paroxysme des violences entre indépendantistes kanak et loyalistes caldoches, était « un beau déplacement ».

« Il fallait qu’il y aille, il fallait rendre hommage à tous les morts, » a-t-il estimé.

Selon lui, Emmanuel Macron « a trouvé les mots et les gestes », dans « une forme de coutume (…) respectueuse de chacun et de la mémoire de tous ».

Pour Manuel Valls, le président a aussi « eu raison » de restituer le titre de possession de la Nouvelle-Calédonie au gouvernement local, « pour bien marquer, quoi qu’il arrive le 4 novembre (jour du référendum, ndlr), une nouvelle étape » pour le territoire.

L’ancien Premier ministre, qui préside une mission d’information parlementaire sur l’avenir institutionnel de la Nouvelle-Calédonie, a justifié sa prise de position, en février dernier lors d’une visite à Nouméa, en faveur du maintien de la Nouvelle-Calédonie dans la France à l’issue du référendum.

« J’ai eu l’occasion de dire une conviction, une préférence, qui n’est pas une injonction. Ce sont les Calédoniens qui vont décider », a-t-il expliqué.

« Je ferai mienne la formule qui a été soulignée : ‘difficile d’imaginer la France sans la Nouvelle-Calédonie’. Quand le président de la République dit lui-même cette phrase et exalte le rôle et la place de la Nouvelle-Calédonie dans l’Océanie (…) c’est une manière de donner une préférence », a-t-il ajouté.

Le président Macron a déclaré que « la France ne serait pas la même sans la Nouvelle-Calédonie », lors d’un discours sur place début mai.

Source : AFP


N’oubliez pas de nous suivre sur Facebook et Instagram, et de vous abonner gratuitement à notre newsletter

Des idées, des commentaires ? Une coquille ou une inexactitude dans l’article ? Contactez-nous à l’adresse redaction@lecourrieraustralien.com

Comments
NCT
Share With: