Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActuMaître en saut à l’élastique : le métier le plus rare d’Australie

Maître en saut à l’élastique : le métier le plus rare d’Australie

franckprovost

Les maîtres en saut à l’élastique sont de plus en plus nombreux mais il y a de moins en moins d’éleveurs de chevreuils… et les guides montagnards sont plutôt rares. Voici ce que nous a (aussi) appris le dernier recensement.

Il fut un temps en Australie où le nombre de maîtres en saut à l’élastique pouvait être compté sur les doigts d’une main : lors du recensement de 2011, seulement trois personnes avaient déclaré comme profession « maitre en saut à l’élastique », ce qui était alors le métier le plus rare en Australie. Mais ce chiffre a plus que doublé d’après le dernier recensement : ils sont désormais sept à exercer cette profession. Pour autant, c’est bien toujours le métier le plus rare d’Australie.

Boris Joy, maître en saut à l’élastique pour AJ Hackett à Cairns, n’avait aucune idée qu’il allait se lancer dans cette profession insolite lorsqu’il a quitté sa carrière dans le secteur bancaire, il y a une dizaine d’années. D’abord réceptionniste pour AJ Hackett, il a progressivement occupé plusieurs postes jusqu’à finir « maître ».

« Le maître est principalement chargé du pont de saut toute la journée. Il doit s’assurer que tout le monde est en sécurité et que toutes les étapes sont respectées. Il faut aussi encourager les personnes qui sont terrifiées, et calmer celles qui sont un peu trop excitées, » explique-t-il.

L’emploi requiert également des compétences en mathématiques pour sélectionner la corde adaptée au poids, un œil strict sur la sécurité, une bonne condition physique et un peu de force, et une touche de psychologie, en particulier pour rassurer les clients. « C’est la partie la plus difficile du travail. Quelqu’un qui a vraiment peur peut rester bloqué 20 à 30 minutes avant de sauter, mais en général, ils finissent tous par se jeter dans le vide. »

Le recensement de 2016 a permis d’établir la liste des métiers les plus rares d’Australie, hormis maître en saut à l’élastique. Les voici :

  • Guide de chasse : 7 personnes (à égalité avec les maîtres en saut à l’élastique)
  • Guide montagnard : 22 personnes
  • Guide de trek : 22 personnes
  • Guide de rafting : 28 personnes
  • Éleveur de chevreuils : 35 personnes
  • Opérateur de machines en polymérisation de plastique : 47 personnes
  • Infirmière autorisée en déficience développementale : 67 personnes
  • Opérateur de machines à tricoter : 77 personnes
  • Opérateur de machines pour câbles en plastique : 80 personnes

À l’inverse, le métier le plus pratiqué du recensement de 2016 était assistant commercial général, avec 526 010 personnes. Malheureusement, nous ne savons pas. Mais ces chiffres ne précisent pas combien ont déjà pratiqué le saut à l’élastique…

 

Source : news.com.au

Suivez-nous sur Facebook : https://www.facebook.com/lecourrieraustralien

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter : http://www.lecourrieraustralien.com/newsletter/

Jetez un œil à notre Instagram : https://www.instagram.com/lecourrieraustralien/

Comments
nbarney
Share With: