Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActuMealPal, la start-up qui propose des déjeuners à 8$ dans le CBD
Made in Italy

MealPal, la start-up qui propose des déjeuners à 8$ dans le CBD

tfm

Beaucoup d’employés travaillant au CBD déjeunent hors de leur lieu de travail. Une nouvelle application, MealPal, leur permettra de ne dépenser que 8$ par repas, tous les jours.

Une étude orchestrée par Restaurant and Catering Australia montre qu’en moyenne, cette nouveauté a permis aux clients d’économiser entre 1$ et 20.50$ dans les restaurants, et entre 0.80$ et 13.80$ dans les cafés.

L’application sort cette semaine à Sydney, et offre aux personnes travaillant dans le CBD des options de repas provenant de 110 partenaires tels que Fratelli Famous, Scruffy Murphy’s, Made in Italy et Zeus Street Greek. Toutes ces options sont disponibles pour un prix de 8$.

Le principe est simple : en payant un abonnement mensuel, les clients ont droit chaque jour à un plat provenant de l’un de ces partenaires. Il suffit de choisir le repas désiré à l’avance pour pouvoir récupérer directement sa commande dans le restaurant ou café choisi, sans avoir à faire la queue.

L’idée derrière cette application est inspirée du succès des services alimentaires de livraison, qui offrent un confort supplémentaire aux clients. MealPal a réussi à réunir 15 millions de dollars américains pour financer son lancement en février dernier. Cette application fonctionne maintenant dans 10 villes à travers le monde, dont New-York City, Toronto et Londres.

Mary Biggins, co-fondatrice de a start-up, précise que les repas proposés ne sont pas servis en portions moindres, mais sont bien identiques à ceux délivrés aux clients payant plein-pot.

« Cette inquiétude est compréhensible, mais le repas proposé par l’application correspond exactement à celui présent sur le menu du restaurant. Par example, SumoSalad offre sa salade au saumon fumé à 8$, au lieu de 11.95$ » affirme Ms Biggins, qui est aussi la co-créatrice de ClassPass, application similaire à MealPal fonctionnant pour les salles de sport.

Elle ajoute qu’un tel service est bénéfique pour les établissements de restauration, qui peuvent ainsi gagner en efficacité et maximiser les rendements de cette heure de pointe. En effet, l’application leur envoie une seule grosse commande, qui vient en remplacer plusieurs petites.

« Pour la plupart des restaurants, les coûts de la nourriture sont de 25 centimes par dollar, 35 centimes par dollar pour la main d’oeuvre, et 30 centimes par dollar pour le loyer et l’assurance. Cela coûte cher. S’il leur est possible de cuisiner un unique repas en plus grande quantité, le coût de la main d’oeuvre diminue vite.»

Simon Fadous et Sergio Checchi, propriétaires de Made in Italy, sont d’accord avec Ms. Biggins. Cette application est une possibilité pour eux d’être plus efficaces, et donc de faire plus de profit.

« La préparation des repas est le plus important. En sachant ce qui va être en demande un jour donné permet de gagner du temps, de préparer ce plat en plus grande quantité, et de réduire le gaspillage alimentaire, car on peut plus facilement prévoir le nombre de commandes », ajoute Fadous.

John Hart, directeur général de Restaurant and Catering Australia, pense que « ce nouveau service est susceptible de créer de l’activité professionnelle supplémentaire pour les restaurants et cafés s’étant alliés à la start-up ». Les difficultés rencontrées par ces établissements seront réduites entre midi et deux, permettant de servir des repas de meilleure qualité, en plus grande quantité, à prix réduit pour le client et à rendement plus important pour les restaurants.

MealPal sera disponible à Sydney. À vos smartphones !

Comments
nbarney
Share With: