Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActuMonuments vandalisés à Sydney : M.Turnbull dénonce des méthodes « totalitaires »
vandalism 1

Monuments vandalisés à Sydney : M.Turnbull dénonce des méthodes « totalitaires »

franckprovost

Le Premier Ministre Malcom Turnbull a rapidement réagi aux actes de vandalisme sur certaines statues de Hyde Park à Sydney , qui selon lui visent à « réécrire l’histoire » dans des pratiques dignes de l’ex-Union Soviétique.

Les faits se sont produits samedi matin tôt et la police dépêchée sur place n’a pu que constater les dégâts. Sur la statue du Capitaine Cook, l’explorateur britannique dont on considère qu’il a le premier établi le contact entre les Européens et la côte Est de l’Australie, en 1770, on pouvait lire « Change the date » (changez la date) et « No pride in genocide » (pas de quoi être fier d’avoir commis un génocide). Des monuments représentant la Reine Victoria et le Général Lachlan Macquarie, gouverneur de NSW au début du XIXème siècle et figure majeure dans la construction de l’Australie, ont également été vandalisés.

La date d’Australia Day le 26 janvier a beaucoup été discutée ces derniers temps, en particulier sa signification et sa pertinence dans l’Australie contemporaine après que deux conseils municipaux de Melbourne ont décidé de ne plus célébrer la fête nationale et les cérémonies de citoyenneté le 26 janvier.

« C’est ce que Staline a fait »

« C’est un acte criminel lâche et j’espère que la police retrouvera rapidement les responsables pour les traduire en justice », a écrit M.Turnbull. « Ces actes font partie d’une campagne profondément dérangeante et totalitaire qui ne vise pas seulement à questionner notre histoire mais qui veut la nier et l’oblitérer.  C’est ce que Staline a fait. Lorsqu’il n’était plus d’accord avec ses sbires, il ne se contentait pas de les supprimer, il en éliminait aussi toute représentation sur les photographies officielles (…) Ils étaient bannis non seulement de ce monde mais aussi de la mémoire collective et de l’histoire elles-mêmes. Vandaliser ou détruire des monuments dédiés à nos explorateurs et gouverneurs n’est pas beaucoup mieux que ça. »

Pour l’heure, l’enquête visant à retrouver les vandales n’a pas abouti. Les caméras de vidéosurveillance ont cependant montré qu’il s’agit d’une personne ayant agi seule.

Source : abc.net.au

>>> Suivez-nous sur Facebook
>>> Abonnez-vous gratuitement à la newsletter du Courrier Australien

Comments
multifocus
Share With: