Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActuNoosa : un milliardaire recueille des victimes d’un incendie sur son île luxueuse
Makepeace Island

Noosa : un milliardaire recueille des victimes d’un incendie sur son île luxueuse

gjfood

 

Alors qu’il était en train d’assister à l’incendie qui a détruit sa maison à Noosa North Shore, Mike Hancock a reçu une offre extrêmement généreuse de la part d’un Chevalier britannique.

M.Hancock est l’un de 10 résidents qui ont perdu leur maison dans cet incendie dévastateur fin août et qui a été invité à séjourner sur Makepeace Island, une île qui appartient à Sir Richard Branson.

Depuis l’île privée luxueuse en forme de cœur, M.Hancock a déclaré que cette proposition et cette générosité l’avaient bouleversé.

« En plein milieu de l’incendie, Jason Styles (le gérant de l’île Makepeace) est venu et nous a annoncé que nous pourrions être accueillis sur l’île » a-t-il raconté. C’est le co-fondateur de Virgin Australia, Brett Godfrey, qui est propriétaire de Makepeace avec Sir Richard, qui a fait cette proposition via M.Styles.

 

« C’est surréaliste »

David Wright, un autre habitant de Noosa North Shore dont la maison a été épargnée in extremis par l’incendie, a également été accueilli sur l’île avec sa femme Kym et leur fils Brody, un jeune autiste de 29 ans.

« C’est surréaliste. Un soir nous sommes pris dans un incendie digne de l’holocauste, en train d’essayer d’activer les pompes à incendie, et la nuit suivante nous sommes dans une résidence 6 étoiles » s’étonne-t-il.

A en croire M.Wright, dormir dans le lit de Sir Richard ou dans le sien n’est pas si différent.  « Mais c’est un bel endroit et nous apprécions beaucoup d’être là. C’est un peu comme un sanctuaire. »

Les 10 résidents sont traités comme des invités à part entière, y compris pour les repas, qui leur sont fournis.

Bien que la maison de M.Wright ait été sauvée, il ne pourra pas s’y réinstaller avant quelque temps.

 

Un voisin milliardaire très sympathique

Les habitants de Noosa North Shore ont eu l’occasion de rencontrer leur voisin milliardaire au fil des ans. M.Wright possède une photo de son fils Brody avec Sir Richard, et affirme que Sir Richard est un « bon voisin ». « Je ne connais pas beaucoup de milliardaires, je ne connais pas beaucoup de millionnaires, mais celui-ci a l’air sympathique. Son personnel en dit aussi beaucoup de bien. » D’après M.Wright, le fait que les résidents puissent séjourner sur l’île les a aidés à se rassembler et à débriefer, en quelque sorte. » Il essaye aussi de conserver une vie la plus normale possible pour son fils Brody, qui est très attaché à la routine.

 

Une île paradisiaque pour des vacances luxueuses

Sir Richard a acheté l’île en 2001 et il y vient régulièrement.

L’île a été utilisée exclusivement comme un lieu de séjour pour les employés et les invités de Virgin jusqu’à ce qu’elle soit réouverte au public en 2011 comme résidence privée de vacances ­­— une nuit pour 4 personnes coûte la bagatelle de 5 500 AU$.

Mais il n’a pas été question ni d’argent, ni de publicité lorsqu’on a proposé aux propriétaires dont la maison avait été détruite ou endommagée par l’incendie de s’y installer.

Le porte-parole de Makepeace a d’ailleurs refusé tout commentaire, affirmant que ni Sir Richard, ni M.Godfrey ne voulaient de publicité autour de cette invitation.

 

Glossaire

accueillir (v.) : to host

à part entière (exp.) : full-fledged

épargner (v.) : 1- to save (money) ; 2- to spare

Chevalier (n.m.) : knight

coûter la bagatelle de (exp.verbale) : to cost a hefty price of

endommagé (adj.) : damaged

incendie (n.m.) : fire

milliardaire (n.) : billionaire

séjourner (v.) : to stay

porte-parole (n.) : spokesman

                                                                                                                                                        

learnfrench

Billionaire Richard Branson offers Makepeace Island as refuge for Noosa North Shore fire victims

In the middle of watching his Noosa North Shore home burn to the ground, Mike Hancock received a hugely generous offer from an English knight.

Mr Hancock was one of 10 residents who lost their home in the devastating blaze end of August, and has been invited to stay on Sir Richard Branson’s Makepeace Island off Noosa.

Speaking from the luxury, private heart-shaped island, Mr Hancock said the offer and generosity was overwhelming. « In the middle of the fire [Makepeace manager] Jason Styles came over and said we could come stay at the island, » he said.

The offer came via Mr Styles from Virgin Australia co-founder Brett Godfrey, who owns Makepeace Island with Sir Richard.

 

“It’s surreal”

David Wright, a North Shore home owner whose home was narrowly saved from the blaze, was also staying on the island with wife Kym and their 29-year-old autistic son, Brody.

« It’s surreal. One night we are in the middle of a fire from the holocaust, trying to start fire pumps, and the next night we are in a six star resort, » he said.

Mr Wright said sleeping in Sir Richard’s bed feels pretty much the same as his own. « But it’s a beautiful unit and we appreciate being here. It is a bit of a sanctuary, » he said.

The 10 residents are being given the full island treatment, with meals also provided. But Mr Wright said they were all simply shell-shocked.

Even though Mr Wright’s home was narrowly saved, it would be some time before he could move back in.

 

Billionaire a friendly neighbour

The North Shore residents have met their billionaire neighbour over the years.

Mr Wright has a photo of Sir Richard with Brody, and said the billionaire was a « good neighbour ».  « I don’t know many billionaires, I don’t know many millionaires, but he seems to be a nice one. His staff speak very highly of him too. »

Mr Wright said being able to stay on the island helped the homeowners to « sit around together and almost debrief ». He was also trying to keep life as normal as possible for Brody, who was dependent on routine.

 

A paradise island for luxury holidays

Sir Richard bought the island in 2001 and is a regular visitor.

The island was used exclusively as a getaway for Virgin staff and guests until he opened it to the public in 2011 as a private resort, which now attracts a hefty price tag of $5,500 a night for four people.

But no thought was given to money or publicity when the offer came to open the island to the owners of the homes destroyed or damaged in Saturday’s fire. A Makepeace spokeswoman also declined requests to comment, saying neither Sir Richard or Mr Godfrey were looking for publicity out of their offer.

Source: www.abc.net.au

Comments
nbarney
Share With: