Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActu“L’Australie est une nation d’immigrés”
turnbull2

“L’Australie est une nation d’immigrés”

Dans une nouvelle déclaration, Malcolm Turnbull, Premier ministre australien, redéfinit ce qu’est pour lui le “multiculturalisme australien”. Il s’agit d’une déclaration très sérieuse, une sorte de manifeste, une véritable photographie de l’Australie telle qu’elle est aujourd’hui. Tous les anciens Premiers ministres se sont essayés à cet exercice. Voici les principaux changements apportés par Malcolm Turnbull.

 

Inclure les minorités indigènes et autochtones

 

L’histoire de l’Australie ce n’est pas seulement James Cook et l’arrivée des colons britanniques le 26 janvier 1788. C’est aussi un héritage indigène vieux de plusieurs milliers d’années, passé à la trappe au moment de la colonisation britannique.

C’est cette histoire, trop souvent oubliée, que Malcolm Turnbull tente d’inclure au coeur de ce qu’il appelle le “multiculturalisme australien”.

Il déclare : “Les Australiens ressemblent à tous les visages, à toutes les races, à tous les milieux. Notre nation se définit par les valeurs communes que nous partageons : la démocratie, la liberté et la primauté du droit”.

Ce sont ces valeurs universelles, communes à tous, qui doivent désormais se retrouver aux fondements de la nation australienne.

 

“Nous sommes une nation d’immigrés”

 

C’est la phrase choc qui a suscité de nombreux commentaires. Pour le Professeur Andrew Markus, spécialiste de l’immigration, de la diversité et de l’opinion publique, déclarer publiquement que l’Australie s’est aussi construite par l’arrivée des migrants était une bonne chose.

Pour lui, il s’agit d’une définition beaucoup plus positive et inclusive : “Le multiculturalisme, c’est nous tous, cela concerne l’ensemble des Australiens, c’est un changement très positif, à mon avis” a t-il ajouté.

 

L’anglais, un outil essentiel pour maintenir l’unité

 

Dans cette nouvelle déclaration, l’accent est également mis sur l’apprentissage de l’anglais. Malcolm Turnbull insiste : pour lui c’est la langue nationale et elle doit être apprise par tous ceux qui souhaitent vivre en Australie. Apprendre l’anglais, c’est maintenir cette unité.

“L’anglais est et restera notre langue nationale, elle constitue un outil essentiel pour l’intégration des migrants”.

 

Lutter contre le terrorisme pour effacer les divisions

 

Il insiste également sur la menace terroriste et les tensions qu’elle peut engendrer au sein de la société australienne. Pour Andrew Markus, ce qui est très important dans cette nouvelle définition du multiculturalisme australien, c’est que le Premier ministre “reconnaît la tension accrue entre les actes terroristes et les conséquences qu’ils provoquent dans la société, il livre également un message très fort sur les liens qui unissent les Australiens et sur le respect mutuel”.

Malcolm Turnbull ajoute que “le Gouvernement australien accorde la plus haute priorité à la sécurité de tous les Australiens”, “Nous renforçons la sécurité des Australiens en nous concentrant sur ce qui nous unit, et non sur ce qui nous divise”.

 

L’intégration des réfugiés

 

L’éducation et l’emploi pour les réfugiés sont des points importants de la déclaration de Turnbull. Il reconnaît que l’Australie a besoin de cette “main d’oeuvre multilingue”, nécessaire à une économie de plus en plus mondialisée.

La diversité est également mise en valeur. Le document est illustré par de nombreuses images présentant des personnes d’origines ethniques différentes, des photos de femmes portant le hijab, notamment. L’objectif est bel et bien de montrer que l’Australie n’est plus seulement une nation anglo-américaine, mais multiculturelle.

La déclaration affirme que l’Australie “descend” de plus de 300 ancêtres différents, qui ont tous contribué à façonner ce qu’est aujourd’hui l’Australie. Reconnaître ces multiples origines, c’est aussi affirmer la nécessité d’un dialogue inter religieux et inter culturel.

 

Il encourage la mise en place de programmes d’aides aux réfugiés : “Nous devons aider les migrants à devenir des membres à part entière de la communauté australienne”

 


Source : www.news.com.au

Source image : Lukas Coch / AAP

nouvelle_Caledonie
Comments
Share With: