Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActuNouvel aéroport à Sydney : les travaux débuteront l’année prochaine
sydney-airport

Nouvel aéroport à Sydney : les travaux débuteront l’année prochaine

Dès le second semestre de l’année prochaine, d’importants travaux de terrassements débuteront à Badgerys Creek, dans l’ouest de Sydney, pour accueillir le nouvel aéroport de la ville.

Le gouvernement s’attend à ce que l’aéroport de Sydney décline la proposition de construire et exploiter le nouvel aéroport, et se prépare donc à financer seul ce projet de plus de 6 milliards de dollars.

Ce vendredi, le ministre de l’infrastructure urbaine, Paul Fletcher, a annoncé que le gouvernement avait accompli un travail considérable pour s’assurer que les échéances seraient respectées, au cas où l’aéroport de Sydney refuserait de construire le nouvel aéroport.
« Personnellement, je suis pleinement convaincu que ce projet suscite un vif intérêt dans le secteur de la construction », a déclaré Mr Fletcher, évoquant ses récentes rencontres avec neuf grandes entreprises de construction.
« Si l’aéroport de Sydney décline la proposition, nous sommes prêts à passer à l’étape suivante du projet sans tarder », a-t-il précisé.

Selon le programme prévu, les bulldozers commenceront à déplacer des dizaines de milliers de tonnes de terre sur le site de Badgerys Creek, qui s’étend sur 1700 hectares à 50 kilomètres du CBD, avant la fin de l’année prochaine.
Une piste d’atterrissage de 3,7km et un terminal capable d’accueillir 10 millions de passagers par an devraient ouvrir d’ici 2026.

L’aéroport de Sydney a jusqu’au 8 mai – un jour avant le dépôt du budget fédéral – pour décider s’il exercera son droit de construire et d’exploiter le nouvel aéroport.
S’il refuse, le gouvernement aura deux options : construire et exploiter lui-même l’aéroport, ou se tourner vers un partenaire du secteur privé qui se chargera de la construction et l’exploitation.

Les analystes estiment que le coût de construction de l’aéroport devrait s’élever à 5,4 milliards de dollars. Cependant, ce montant ne comprend pas les frais d’exploitation des premières années, qui ne seront pas rentables.

Mr Fletcher a également expliqué que la grande majorité des personnes installées sur les terres destinées au nouvel aéroport avaient déjà quitté les lieux, et que les bâtiments avaient déjà été démolis.


Source : http://www.smh.com.au

Comments
gjfood
Share With: