Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActuNoyade : attention aux rivières cet été
swim

Noyade : attention aux rivières cet été

tfm

Si vous comptez vous rendre à la plage cet été, vous connaissez certainement les risques que vous encourrez : vagues, courants, requins et autres créatures.

En revanche, les Australiens sont peu sensibilisés aux dangers des rivières et des criques, en particulier en cette période selon Paul Barry de la Royal Life Saving.

« Le pic de la saison pour les morts par noyade est en décembre et janvier, » a-t-il déclaré, ajoutant que les week-ends enregistraient aussi un fort taux d’accidents.

En 2017, 23% des décès par noyage en Australie se sont produits dans des rivières, contre 17% en mer. La cause la plus fréquente de ces accidents serait la sous-estimation des risques potentiels « sans doute parce que l’eau est calme et immobile ».

« En Australie, il est fréquent de partir se baigner dans une crique, mais des noyades ont souvent eu lieu quand des personnes plongeaient et heurtaient le fond. »

Bien que le pourcentage des noyades en Australie ait augmenté trois années de suite, les chiffres globaux ont chuté de 24% depuis 2003 – avec une diminution moindre de 8% pour les noyades en rivières.

Des chercheurs ont identifié les Yarra, Swan et Brisbane rivers  comme les plus risquées, ajoutant que l’alcool est un facteur aggravant.

Une étude portant sur 770 noyades dans des rivières entre 2002 et 2012 a révélé que 41% des victimes avaient consommé de l’alcool.

Ce risque est donc décuplé en été, lorsque la population a tendance à boire plus fréquemment et à camper près de rivières pour profiter de l’été et faire du bateau.

« Lorsqu’on est désinhibé et amoindri, on a  les mauvaises réactions, » a expliqué M. Barry.

Les hommes sont particulièrement concernés. En effet, ils représentent 74% des victimes de noyade en général entre 2016 et 2017  et 84% des noyés dans les eaux intérieures.

Les inondations représentent également un risque supplémentaire pendant cette période, en raison d’averses plus fréquentes dans le nord.

Parmi les 159 morts liées aux inondations entre 2005 et 2015, une étude de la Royal Life Saving et de Griffith University a divulgué que plus de la moitié des victimes avaient essayé de conduire dans ces eaux.

Des personnes interrogées ont avoué avoir conduit dans ces inondations pour atteindre une destination, sous la pression de proches ou parce qu’elles avaient confiance en leur 4×4.

« La plupart des conducteurs sont poussés à tenter la traversée, mais une fois que les problèmes commencent, ils sont coincés. »

Le Queensland Fire and Emergency Service vient de lancer une campagne de prévention pour dissuader les conducteurs de traverser les zones inondées. Une vidéo met notamment en scène le témoignage vécu d’un homme qui pensait son véhicule « conçu pour faire face à toutes les situations »… une erreur.

 

Source : abc.net.au

Suivez-nous sur Facebook : www.facebook.com/lecourrieraustralien

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter : www.lecourrieraustralien.com/newsletter/

Jetez un œil à notre Instagram : www.instagram.com/lecourrieraustralien/

Comments
franckprovost
Share With: