Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActuNSW : L’apprentissage d’une seconde langue pourrait bientôt devenir obligatoire
Language Master

NSW : L’apprentissage d’une seconde langue pourrait bientôt devenir obligatoire

gjfood

Le gouvernement d’Australie Occidentale a récemment annoncé un changement majeur dans ses programmes scolaires : l’introduction d’une seconde langue obligatoire pour tous les élèves d’écoles publiques et privées d’année 3 (équivalent CE2).

Avec ce nouveau programme, tous les élèves d’année 3 à 8 (CE2 à 4ème) devraient apprendre une seconde langue d’ici 2023, ce qui permettra aux enfants d’Australie Occidentale de bénéficier de tous les avantages du bilinguisme.

 

Les élèves du NSW vont-ils rester à la traîne ?

Un rapport de 2016 du Centre of Education Statistics and Evaluation, intitulé « Écoles : la diversité des langues dans l‘état de Nouvelle-Galles-du-Sud » révélait que 33,1% des élèves des écoles publiques du NSW parlaient une langue autre que l’anglais à la maison. Sans surprise, ce sont l’arabe et le chinois qui arrivent en tête de liste.

Alors que la diversité de langues est déjà profondément ancrée dans les écoles du NSW et que la maîtrise d’une autre langue, en particulier asiatique, devient un atout précieux et vital en Australie, les élèves des écoles du NSW voient les bénéfices de l’apprentissage d’une seconde langue leur échapper.

En 2016, le chef du Labour Party, Luke Foley, a ainsi résumé l’étendue du problème lors d’une conférence politique de son parti : « D’ici 2050, l’économie asiatique sera responsable de plus de la moitié de la croissance du PIB au niveau mondial. Notre prospérité économique future repose sur nos relations commerciales avec la Chine, pourtant dans le NSW le nombre d’étudiants apprenant les langues asiatiques est en déclin. »

En l’état actuel des choses, l’apprentissage d’une langue étrangère dans les écoles primaires du NSW est simplement optionnelle, chaque école étant libre de décider ou non d’offrir cet enseignement. Bien que le Confucius Institute propose du soutien en chinois et de l’éducation culturelle dans 13 classes de l’état, et que le Nihongo Tanken Centre offre un environnement stimulant et authentique pour les étudiants souhaitant développer leur japonais, ces programmes sont optionnels et aucun cours de langue obligatoire n’a été mis en place.

En fait, c’est seulement lorsque les étudiants entrent au collège que l’étude d’une langue étrangère devient obligatoire, à raison de 100 heures d’enseignement sur une année continue entre l’année 7 (5ème) et 10 (seconde).

Cette dynamique ne se poursuit pas en années 11 et 12 (première et terminale) où les élèves ont pourtant la possibilité d’étudier un large éventail de langues. On comptabilise 66 cours de langues différents, y compris les langues aborigènes, pouvant être présentées au Higher School Certificate (équivalent du baccalauréat). Pourtant, seulement 4 283 des 67 924 élèves des écoles dépendant du NSW Department of Education (ministère de l’Education du NSW) ont effectivement présenté une seconde langue au bac.

Invité par le Courrier Australien à s’exprimer sur ce sujet, le porte-parole du ministère de l’Education du NSW a déclaré ceci : « Le gouvernement du NSW reconnaît l’importance de l’apprentissage d’une seconde langue à l’école, particulièrement les langues asiatiques. » Interrogé quant à l’intention du ministère de l’Education du NSW de suivre l’exemple de celui d’Australie Occidentale, où la seconde langue est désormais obligatoire, il a refusé de commenter mais a déclaré que « l’objectif du gouvernement est que le pourcentage d’étudiants d’année 12 (terminale) apprenant une autre langue monte à 40% d’ici 2023. »

L’apprentissage d’une seconde langue deviendra-t-il bientôt obligatoire dans le NSW ? Affaire à suivre…

Milena Mitić – traduction Karine Arguillère

 

Suivez-nous sur Facebook ou Instagram 

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter 

Comments
tfm
Share With: