Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActuObésité : véritable fléau en Australie
obésité

Obésité : véritable fléau en Australie

rugby

Être obèse ou en surpoids est désormais devenu une norme en Australie. Plusieurs études américaines et australiennes révèlent que de moins en moins de personnes cherchent à perdre du poids.

 

Des chiffres inquiétants

Près de 66% des Américains sont en état de surpoids ou obèses, alors qu’ils étaient 62% en 2004 et 53% en 1994. Les Australiens ne sont pas bien loin, puisque 64% d’entre eux sont considérés comme obèses ou en surpoids, selon un rapport publié par l’Institut Australien de la Santé en décembre dernier.

Déjà, le Journal de l’Association Médicale Américaine publiait dans une étude que de moins en moins d’Américains essayaient de perdre du poids.

L’un des auteurs de cette étude, Andrew Hansen, de l’Université du Sud de la Géorgie expliquait que le pourcentage de personnes en situation de surpoids ou d’obésité et qui essayaient de se soigner avait diminué : passant de 55% sur la période 1988 – 1994 à 49% pour 2009 – 2014.

Ces chiffres s’expliquent notamment par l’augmentation dans le même temps, de l’obésité. Le pourcentage de personnes obèses est passé de 52% pour la période 1988 – 1994 à 66% pour la période 2009 – 2014.

 

L’obésité : la nouvelle norme

Le Docteur Hansen explique que les individus se comparent, s’observent avec les personnes vivant autour d’eux. Aussi, si la plupart des individus cotoyés par une personne sont en surpoids, elle va considérer que l’obésité est quelque chose de normal et d’acceptable socialement.

En Australie, l’Institut de la Santé a constaté que le pourcentage de personnes obèses était plus ou moins important en fonction des régions. Par exemple, dans le North Sydney, 53,4% des adultes sont obèses tandis que dans le South Australia, cela concerne 73,3% de la population.

Encore plus inquiétant, Jane Martin, la Directrice de l’Obesity Policy Coalition dans le Victoria, a déclaré que désormais le poids médian dans le Victoria se rapprochait davantage de celui d’un obèse que celui d’une personne en bonne santé.

 

“Non seulement l’excès de poids est normalisé, mais il est augmenté par la consommation quotidienne et standardisé de produits gras et mauvais pour la santé.” – Jane Martin

 

Comment lutter contre l’obésité ?

Pour lutter contre l’obésité, une association, la Fédération Mondiale de l’Obésité a demandé aux principaux médias dans le monde d’éviter de diffuser des images de personnes obèses ou inactives. Ils font campagne contre les images diffusées sur internet ou à la télévision qui valorisent l’excès de poids.

Ces stéréotypes alimentent les discriminations envers les personnes en situation de surpoids, notamment au travail ou à l’école.

Une étude américaine a en effet montré que les femmes obèses gagnaient 12% de moins que les femmes ayant un poids normal. L’étude montre également que beaucoup de personnes ne souhaitent pas consulter, par peur du regard des autres.

 


Source : www.smh.com.au

Comments
multifocus
Share With: