Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActuRLWC 2017 : le XIII de France sort grandi de la Coupe du monde
IMG_6010

RLWC 2017 : le XIII de France sort grandi de la Coupe du monde

tfm

Les Coqs ont fini leur mondial. Ce dimanche, au Rectangular Stadium de Perth, l’Equipe de France de Rugby à XIII affrontait l’Angleterre, troisième au classement mondial, pour une ultime chance de se qualifier pour les quarts de finale de cette Coupe du monde en Australie. Après deux défaites, respectivement face au Liban (29-18) puis contre l’Australie (52-6), la France a de nouveau concédé la victoire à l’Angleterre sur le score de 36-6.

L’exploit était malgré tout possible pour les Tricolores. Infime, mais possible. Il fallait pour cela s’imposer contre les Anglais par au moins 16 points d’écart pour pouvoir profiter du goal-average. La troisième place du groupe A, synonyme d’obtention du ticket pour les quarts de finale, se jouait entre le Liban (ayant perdu contre l’Australie 34-0 hier) et la France. Mais la marche semblait bien trop grande.

Les hommes d’Aurélien Cologni semblaient vouloir imposer leur propre rythme dès le début du match. Mais ils se sont retrouvés face à une formation anglaise, déjà qualifiée, totalement sereine défensivement, et malheureusement inspirée offensivement. Les Français n’ont que trop peu inquiété les Anglais si ce n’est à la 35e minute, quand Benjamin Garcia offre le premier essai entre les poteaux à la formation bleu-blanc-rouge, après une jolie feinte de corps. Pour le reste, ils ont dû faire face difficilement à la vitesse des attaques anglaises qui utilisaient les passes et la largeur du terrain. Les Lions enchaînaient les essais. A la mi-temps, le destin du XIII de France était déjà scellé avec un score sans appel de 26-6. Le match a diminué en intensité lors de la deuxième mi-temps. Les Anglais contrôlaient, gardant leur énergie pour le prochain tour de la compétition. Les Français ont tenté, mais le mental n’y était plus.

Victime de son inexpérience

Il ne faut pas en vouloir aux Français. Le sélectionneur Aurélien Cologni ne l’a jamais caché, cette compétition était aussi un excellent moyen de se jauger par rapport aux grosses écuries de la discipline et préparer la Coupe du monde 2021. En effet, nombreux sont les joueurs français qui jouaient pour la première fois l’Angleterre et l’Australie. Les Coqs ont été victimes de leur inexpérience, de joueurs importants absents, et d’une préparation en demi-teinte.

Malgré tout, la philosophie de jeu de l’équipe de France n’est pas à remettre en cause, et a eu le mérite, parfois, de proposer de belles combinaisons tout au long de la compétition. Il fallait se battre dans ce groupe de la mort. La France a pu montrer des qualités. Les joueurs ont également pu profiter d’une belle ambiance à Perth avec 14 744 supporters qui ont même lancé une hola. Certes, les Coqs quittent l’Australie la tête basse et déçus, mais ils en sortent grandis et plus matures. Vivement 2021 !

Joffrey Tridon

Comments
Share With: