fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActuOpen d’Australie : mais pourquoi tant de rose ?
rafaelnadal3

Open d’Australie : mais pourquoi tant de rose ?

franckprovost

On les a comparés à des surligneurs, du saumon ou des liqueurs de toutes sortes, mais les joueurs phares du tennis mondial semblent coller à leur tenue Nike d’une éclatante couleur rose. Bizarre ? Non, volontaire.

D’après la marque de sport, qui a souhaité habiller Rafael Nadal, Grigor Dimitrov et Nick Kyrgios dans ce ton flashy, il s’agit de revivifier « la confiance » dans un style des années 1990 et… d’intimider. Oui, vous avez bien lu.

Alors que ces maillots audacieux ont été accueillis de façon mitigée par les spectateurs souffrant d’un excès de fuchsia, Nike affirme que c’est bien là l’objectif. « Nous travaillons en étroite collaboration avec l’équipe en charge de la couleur pour trouver la tonalité la plus impactante sur les courts bleus » a affirmé Sam Shipley, Apparel Design Director chez NikeCourt, sur le site de l’entreprise.

En outre, le rose permet de capter l’oeil des spectateurs internationaux qui, faute de pouvoir suivre les directs à la télévision, sont obligés de regarder les matches sur les réseaux sociaux sur un écran minuscule.

« Nous utilisons des formes géométriques gorgées de couleur pour attirer l’attention (…) » a-t-il expliqué. « Nous voulions quelque chose qui vibre à l’écran. Les adversaires sont également touchés par cette parade rose qui agit, en quelque sorte, sur la puissance de jeu… »

A Melbourne, l’accueil a été mi-figue, mi-raisin, certains jugeant la couleur hideuse et horrible. D’autres, plus positifs, y voyant un moyen de faire progresser la question du genre, débattue en ce moment.

De son côté, Kirstie Clements, ancienne rédactrice en chef de Vogue Australia, considère que porter du rose n’est guère nouveau, que ce soit pour les hommes comme pour les femmes.

Une simple enquête a d’ailleurs montré que les tennismen d’aujourd’hui n’avaient rien à envier à Andre Agassi, Pat Rafter, Pete Sampras ou Stefan Edberg, eux aussi repérés en rose il y a quelques années.

Source : the new daily

—————————————–—————————–

Suivez-nous sur Facebook ou Instagram 

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter 

Des idées, des commentaires ? Partagez-les avec redaction@lecourrieraustralien.com

Comments
franckprovost
Share With: