Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActuPhoto retouchée : en France, la loi oblige à le dire
retouche2

Photo retouchée : en France, la loi oblige à le dire

APC_home

Ce n’est un secret pour personne que les photos de modèles sont souvent retouchées afin que leur corps apparaisse plus mince ou leurs courbes plus généreuses, leurs jambes plus longues, leur peau plus lisse, leurs yeux plus grands.

Grâce à une nouvelle loi entrée en vigueur le 1er octobre en France, toute image commerciale ayant été retouchée par un logiciel de traitement d’image pour affiner la silhouette devra porter une mention, à la manière des paquets de cigarettes, qui dira « Photo retouchée » (edited photograph).

Tout contrevenant à cette nouvelle loi encourt une amende d’un montant de 37 500€ (56 000 AU$) ou de 30% du coût de création de la publicité.

Le gouvernement s’attaque ainsi au problème de santé publique induit par la retouche des photos. Il espère combattre l’extrême maigreur des mannequins, et les problèmes d’image corporelle dont souffrent ceux qui voudraient ressembler à ces idéaux, inaccessibles puisque retravaillés artificiellement sur ordinateur.

 

L’embonpoint est « méprisé »

La France n’est pas le premier pays à introduire de telles lois. Israël, par exemple, a déjà fait de même. Mais en France, la maigreur suscite beaucoup d’attention. Des dizaines de milliers de personnes y souffrent d’anorexie et l’indice de masse corporelle moyen (IMC*) —une mesure permettant de déterminer si une personne a un poids insuffisant ou si elle est en surpoids — est le plus bas d’Europe.

Dans le nouveau livre que publie Gabrielle Deydier, celle-ci explique que son pays vénère la maigreur, alors qu’elle méprise les rondeurs. Elle-même a perdu son travail dans une école, après qu’un collègue se soit offusqué de son obésité. Une autre fois, lors d’un entretien d’embauche, elle a eu un choc en entendant le recruteur dire qu’il était « bien connu » que les gens gros avaient un QI plus faible.

 

Les publicités nous dictent notre identité

Jean Kilbourne, conférencier expérimenté et militant, auteur de Deadly Persuasion : Why Women and Girls Must Fight the Power of Advertising**, explique : « les publicités vendent plus que des produits. Elles vendent des valeurs, des images, des concepts d’amour, de sexualité, de succès et peut-être plus important que tout : une idée de la normalité. Elles nous disent ce que nous sommes et ce que nous devrions être. »

Est-ce que le fait de modifier la façon dont les publicités sont présentées peut changer la manière dont les Français voient leur propre corps ? C’est une idée qui n’est pas totalement exclue par Tom Quinn, de l’association caritative britannique Beat contre les troubles alimentaires. Il a déclaré à la BBC : « Il est simpliste de suggérer que regarder des photos modifiées sur Photoshop peut provoquer des troubles alimentaires. Mais beaucoup de personnes qui regardent ces photos retouchées ont une piètre estime d’elles-mêmes. Donc nous soutenons toutes les mesures qui vont dans le sens d’une perception plus saine des différentes morphologies et d’une prise de conscience générale des retouches effectuées sur certaines photos. Un modèle de société où il n’y a plus cette pression pour être le plus mince possible, à la fois sur les mannequins et sur la population en général, est le bienvenu. »

 

Les astuces sur Instagram

Ce n’est pas la seule mesure prise récemment par le gouvernement français pour s’attaquer au problème de l’extrême maigreur dans son industrie de la mode. Depuis le mois de mai, les mannequins doivent produire un certificat médical prouvant qu’elles sont en bonne santé, et certaines des plus grosses agences ont exclu leurs mannequins très maigres.

Mais il est important de se souvenir qu’il existe des astuces du métier autres que Photoshop pour modifier les images. Poser dans une certaine position, prendre une photo d’un certain angle, jouer sur la lumière ou juste rentrer le ventre peut changer l’image d’un modèle en très peu de temps.

Cela s’applique à la fois à la minceur et à la mode actuelle des corps très athlétiques, avec des ventres plats et des fesses plus larges, sculptées par les flexions.

Il est également important de garder à l’esprit que cette nouvelle loi française ne s’applique pas aux retouches de la chevelure ou aux cas où les imperfections de la peau ont été gommées.

Depuis l’annonce de cette nouvelle loi, la banque d’images Getty a banni de sa base de données commerciale toutes les photos retouchées.

* Body Mass Index — BMI

** Persuasion mortelle : pourquoi les femmes et les jeunes filles devraient combattre le pouvoir de la publicité

 

Glossaire

contrevenant (n.m.) : contravener

embonpoint (n.m.), rondeurs (n.f.pl) : fatness

encourir (v.) : to risk

entretien d’embauche : job interview

imperfections de la peau (exp.n.) : blemishes

maigreur (n.f.) : thinness

piètre (adj) : poor

rentrer le ventre (exp.v.) : to suck one’s tummy

s’offusquer de (v.pron) : to take exception to

troubles alimentaires (exp.n) : eating disorders

vénérer (v.) : to venerate


learnfrench

Is she Photoshopped? In France, they now have to tell you

It’s no secret that images of models are often retouched to make their bodies look thinner or curvier in certain places, to lengthen their legs, or to smooth out their skin and widen their eyes.

Thanks to a new law that has come into effet on Octobre 1st, in France, any commercial image that has been digitally altered to make a model look thinner will have a cigarette-packet style warning on it. « Photographie retouchée », it will say, which translates to « edited photograph ».

Anyone flouting the new rule could be fined €37,500 (AU$ 56 000) or 30% of the cost of creating the ad.

The government is essentially trying to tackle persistent image-doctoring as a public health issue.

It’s hoped the change will help tackle extreme thinness among models, and body image problems among those who aspire to shapes they cannot hope to live up to because they were faked on a computer programme.

Fatness ‘despised’

France is not the first country to introduce these kinds of rules. Israel, for example, has already done so.

But thinness gets a lot of attention in France.

Tens of thousands of people in the country suffer from anorexia and the average body mass index (BMI) – a measure used to determine if someone is underweight or overweight – is the lowest in Europe.

In one new book, author Gabrielle Deydier makes the case that thinness is revered in her country, and fatness despised. She even lost her job in a school, she says, after a colleague took exception to her obesity. Another time, in a job interview, she was shocked to hear her interviewer say it was « well-known » that fatter people had lower IQs.

‘Ads tell us who we should be’

The veteran lecturer and campaigner Jean Kilbourne, author of Deadly Persuasion: Why Women and Girls Must Fight the Power of Advertising, has said: « Ads sell more than products. They sell values, they sell images, they sell concepts of love and sexuality, of success, and perhaps most important, of normalcy. They tell us who we are and who we should be. »

Could a change in the way advertisements are presented make a difference to how French people see their bodies?

It’s a concept not entirely rejected by Tom Quinn of UK eating disorders charity Beat.

He told the BBC: « It’s simplistic to suggest that looking at Photoshopped images will cause eating disorders. But many people who look at altered images have low self esteem.

« We support any measures that contribute to a society having a healthier view of body types and everyone being more aware of which pictures have been touched up.

« Moving towards a society where there isn’t the same pressure on models and the general public to be as thin as possible will be very welcome. »

Instagram tricks

This is not the only thing the French government has done recently to try and tackle excessive thinness in the country’s fashion industry. Since May, models have had to show a doctor’s note to prove they are healthy, and some top companies have banned super-thin models.

But it’s important to remember that there are other tricks of the trade besides Photoshop alteration. Posing a certain way, taking a photo from a certain angle, lighting well or just sucking your tummy in can make a model look very different in a very short time.

This applies both to thinness and the current trend of athletic-looking bodies, flat stomachs, and larger, squat-honed, buttocks.

It’s also worth keeping in mind that the new French rule does not cover retouched hair or instances where the appearance of blemishes has been removed.

Since the new law was announced, the stock images agency Getty has banned retouched images from its commercial category.

 

Source : bbc.com


>>> Suivez-nous sur Facebook
>>> Abonnez-vous gratuitement à la newsletter du Courrier Australien

Comments
multifocus
Share With: