fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActuPine Gap, base secrète des États-Unis et de l’Australie à 20 km d’Alice Springs
1433056261113

Pine Gap, base secrète des États-Unis et de l’Australie à 20 km d’Alice Springs

NCT

Cette installation possède une salle d’informatique de la taille du terrain de cricket de Melbourne. C’est à partir de cette énorme pièce que les satellites du monde entier sont surveillés.

Cette base de la Défense, gérée conjointement et située à Pine Gap, est un des centres de recherche les plus secrets au monde et ne se trouve qu’à 20 km d’Alice Springs.

Jusqu’il y a peu cependant, un nombre très restreint de personnes connaissait l’existence de cette installation gérée conjointement par l’Australie et les États-Unis.

Des chercheurs australiens ont publié une série de rapports dans lesquels ils dévoilent les activités de cette vaste installation. Cela permet de donner une image plus claire de ce qui se passe dans un des endroits les plus secrets d’Australie.

Le Nautilus Institute for Security and Sustainability, dirigé par Des Ball, un universitaire australien spécialiste de la Défense, a divulgué des détails sur ce centre que peu d’entre nous connaissent, au grand dam des gouvernements américain et australien qui aimeraient garder le secret.

Ce que nous savons de Pine Gap

Selon Nautilus, Pine Gap est le plus grand centre de renseignements américain en dehors des États-Unis.

Cette base collecte les renseignements d’origine électromagnétique, donne la première alerte en cas de lancements de missiles balistiques et fournit des données de renseignement relatives aux opérations sur le terrain en Afghanistan et ailleurs, où les forces armées américaines opèrent.

Ce centre contribue également à la collecte de données utilisées par les drones américains. Il est dirigé conjointement par les gouvernements américain et australien depuis 1970.

Le site, qui joue le rôle de station de poursuite de satellites, est très isolé ce qui rend l’interception de signaux émis par celui-ci plus difficile à déchiffrer.

On sait que les États-Unis contrôlent leurs satellites espions depuis ce site ainsi que leurs antennes (dissimulées derrière des dômes blancs) utilisées pour « écouter l’Asie ».

Pine Gap emploie près de 1 000 personnes.

Selon Edward Snowden, ancien employé de la CIA qui dénonça les programmes de surveillance de la NSA, Pine Gap est un des endroits clés utilisé par les réseaux de surveillance américains.

Le site dispose de trois systèmes de surveillance, mais sert principalement de station de commande au sol pour le renseignement d’origine électromagnétique (ROEM) développé par la CIA.

Source : news.com.au

Comments
NCT
Share With: