Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActuPlaintes et menaces dans une lettre ouverte de la Corée du Nord à l’Australie
kim

Plaintes et menaces dans une lettre ouverte de la Corée du Nord à l’Australie

nbarney

La Corée du Nord a écrit au gouvernement australien pour se plaindre de la stratégie « odieuse et imprudente » de Donald Trump, toute tentative pour renverser le régime de Pyongyang risquant de se solder par un désastre nucléaire global.

Cette lettre sans précédent a été accueillie comme une énième divagation par le premier ministre Malcolm Turnbull pour qui la menace nucléaire a été aggravée par la Corée du Nord elle-même. « C’est la Corée du Nord qui menace la stabilité du monde » a-t-il déclaré sur les ondes de 3AW. « C’est ce régime qui doit reprendre ses esprits et cesser cette conduite inconsidérée. » Le premier ministre a ajouté que d’autres pays avaient reçu une lettre identique, mais ces derniers ne se sont pas fait connaître.

La lettre en question, en date du 28 septembre, a été diffusée via la représentation de la Corée du Nord en Indonésie. Elle était adressée au Parlement australien. On peut y lire, notamment : « Si Trump croit qu’il peut mettre la République populaire démocratique de Corée, puissance nucléaire, à genoux en la menaçant d’une guerre nucléaire, ce serait un très mauvais calcul et la preuve de son ignorance. »

La semaine dernière déjà, l’agence de presse officielle du régime avait menacé l’Australie, qualifiant d’ « acte suicidaire » la décision de Canberra d’autoriser le stationnement de troupes américaines (US Marines) dans le Northern Territory. La visite de Julie Bishop, ministre des affaires étrangères et de la défense, en Corée du Sud n’a pas arrangé les choses, sachant que l’Australie n’a plus d’ambassade à Pyongyang depuis 1974 et que la Corée du Nord a fermé sa modeste représentation à Canberra en 2008.

A propos de cette lettre, Julie Bishop a déclaré à Fairfax Media : « Je pense qu’elle montre qu’ils se sentent désespérés, qu’ils se sentent isolés, à s’efforcer de diaboliser les Etats-Unis et à essayer de diviser la communauté internationale. »

Elle a jouté : « Mon analyse est que la stratégie conjointe d’alliés et partenaires qui consiste à imposer une pression maximum, ainsi que des sanctions diplomatiques et économiques à la Corée du Nord fonctionne ; une lettre ouverte de ce type est un geste très inhabituel. »

Source : Telegraph

———————————————————-

Suivez-nous sur Facebook ou Instagram 

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter 

Comments
nbarney
Share With: