Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActuPlus de 600 femmes agressées tous les jours en Australie
Femme-dans-la-rue

Plus de 600 femmes agressées tous les jours en Australie

tfm

Les violences faites aux femmes sont en augmentation. Selon le site d’information 7News, plus de 600 femmes seraient tous les jours agressées, ou sexuellement harcelées tous les jours.

 

 

Des chiffres en augmentation

Sur des images capturées par des caméras de surveillance, on peut voir une femme marcher seule dans un parking souterrain de l’Université de Sydney. Lorsqu’un individu s’approche d’elle et tente de l’agresser. Malheureusement, ces agressions sont de plus en plus banalisées, puisqu’en Australie, environ 610 femmes sont attaquées tous les jours. Des chiffres à ne pas prendre à la légère.

Screen_Shot_2017-03-08_at_10.00.05_PM

Screen_Shot_2017-03-08_at_9.59.58_PM

Images de l’agression d’une femme dans un parking

 

 

Sur ces 610 femmes, 149 femmes sont des victimes de violences domestiques, et plus d’un-tiers d’entre elles subissent des agressions sexuelles. Pour la majorité, elles ont entre 25 ans 34 ans.

 

De nouvelles formes de protection

Cependant, Andrew Scipione, commissaire de police, explique que les nouvelles technologies permettront bientôt d’éviter les violences. L’utilisation de caméras corporelles : de petites caméras que les femmes pourraient porter sur elles pourraient permettre  d’identifier les éventuels agresseurs.

Mark Walton, inspecteur de police, explique que les caméras de corps seront une aide précieuse pour les autorités. “Une image vaut toutes les explications possibles” dit-il. Les caméras permettront de reconnaître plus facilement l’agresseur, d’autant plus qu’il est parfois difficile pour les victimes de revivre l’agression lorsqu’elles doivent témoigner, par exemple.

“Cela nous permet de saisir l’environnement dans lequel les violences ont eu lieu, et d’en connaître tous les détails” – déclare Mark Walton au site 7 News.

 

Où les attaques ont-elles lieu ?

Les chiffres montrent que la plupart des femmes sont agressées près des campus universitaires, les trois quarts d’entre elles signalent qu’il s’agit le plus souvent de violences sexuelles. Les parcs, les cinémas et les pubs sont également des points de repères pour les agresseurs.

 

Le commissaire Scipione ajoute que “Nous avons toujours de sérieux problèmes avec les violences domestiques”.

 


Source: au.news.yahoo.com

Comments
tfm
Share With: