Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeLearn FrenchPourquoi les passeports sont-ils tous conçus sur le même modèle ?
Passeports2

Pourquoi les passeports sont-ils tous conçus sur le même modèle ?

Peu importe votre pays d’origine : tous les passeports ont une conception, une forme et une taille identiques. A qui le doit-on ?

En octobre 1920, une réunion qui s’est tenue en France a changé notre façon de voyager pour toujours. C’est là qu’a été inventé le passeport moderne.

Quelle que soit la nationalité, tous les passeports du monde se ressemblent : le même nombre de pages, la même taille, une conception et une mise en page identiques.

On le doit à la réunion de la Société des Nations* (SDN) — une organisation intergouvernementale créée après la Première Guerre Mondiale pour le maintien de la paix dans le monde — à Paris en octobre 1920, pour la Conférence de Paris sur les Passeports, Formalités de Douane et Billets Directs. Là, pour la première fois, un ensemble de normes pour les passeports délivrés par les pays membres de la Société des Nations ont été adoptées.

Avant la Première Guerre Mondiale, les passeports n’étaient pas nécessaires pour voyager en Europe, et il était relativement simple de traverser les frontières. Mais durant la guerre, tout cela a changé. Les gouvernements européens ont voulu réprimer l’immigration et les voyages pour des raisons de sécurité, en instituant des contrôles plus stricts aux frontières.

Après la guerre, préserver la sécurité tout en facilitant le passage des frontières est devenu une priorité. Cependant, le fait que les passeports n’étaient pas standardisés a constitué « un obstacle sérieux au retour à des relations normales et au redressement de l’économie mondiale, » selon la SDN. Même si les voyageurs réunissaient tous les documents nécessaires, les garde-frontières avaient du mal à déchiffrer les certificats étrangers, de taille et forme variées, comprenant des informations différentes et dont l’authenticité était difficile à vérifier.

La Conférence des passeports, Formalités de Douane et Billets Directs a établi la taille, la mise en page et l’organisation des documents de voyage pour les 42 pays membres de la Société des Nations. Il fut proposé que la taille d’un passeport soit fixée à 15,5cm x 10,5cm et que le document contienne 32 pages — les 4 premières consacrées à l’apparence et aux données personnelles du détenteur du passeport, les 28 autres pages étant réservées aux visas des pays dans lesquels le document est valide. Il fut également décidé que tous les passeports auraient une couverture cartonnée portant, centrés sur la page, le nom et les armoiries du pays.

Bien que ces normes soient désormais gérées par l’Organisation de l’aviation civile internationale, la conception et la mise en page des passeports ont relativement peu changé depuis 100 ans.

Les changements les plus importants concernent plutôt la sécurisation des passeports, notamment les hologrammes, le filigrane, le codage des informations pour une lecture numérique et surtout les puces électroniques intégrées qui contiennent les données biométriques utilisées pour vérifier l’identité du détenteur du passeport (ce qu’on appelle communément le e-passeport).

 

*Société des Nations : League of Nations

 

Glossaire :

armoiries (n.pl) : coat of arms

couverture cartonnée (n.f + adj) : bound in cardboard

déchiffrer (v.) : to decipher

filigrane (n.f) : watermark

frontière (n.f.) : border

instituer (v.) : to establish

mise en page (n.f.) : layout

réprimer (v.) : to crack down on


 

learnfrench

The reason why passports are all designed the same

IT doesn’t matter what country you’re from — all passports share the same design, shape and size. Who was behind it?

In October 1920, a meeting held in France changed the way we travelled forever. It invented the modern passport.

It doesn’t matter what nationality you are, passports across the world all look the same — with a similar number of pages, size, design and layout.

This is because the League of Nations — an intergovernmental organisation founded after the First World War to maintain world peace — convened in Paris in October 1920 for the Paris Conference on Passports & Customs Formalities and Through Tickets. Here, for the first time, a set of standards for all passports issued by members of the League was agreed upon.

Prior to World War I, passports were not required for travel within Europe, and crossing a border was a relatively straightforward procedure. But during the war, that all changed. European governments cracked down on immigration and travel for security reasons, introducing tougher border requirements.

Following the war, maintaining security while easing border crossings was a priority, however, the lack of a standardised passport posed “a serious obstacle to the resumption of normal intercourse and to the economic recovery of the world”, the League noted. Even if people could gather all the necessary documentation to travel, border officials often struggled to scrutinise foreign certifications, which came in all shapes and sizes with differing information and little guidance as to authenticity.

The Paris Conference on Passports & Customs Formalities and Through Tickets specified the size, layout, and design of travel documents for the 42 member nations of the League of Nations. It proposed that passports should be 15.5cm x 10.5cm and must contain 32 pages — the first four detailing the holder’s appearance and personal details with the remaining 28 reserved for the visas of the countries for which the passport is valid. It also stated that all passports must be bound in cardboard, with the cover bearing the country’s name and coat of arms centred on it.

Although standards are now governed by the UN’s International Civil Aviation Organisation (ICAO), the design and layout of passports have remained relatively unchanged for almost 100 years.

The most notable changes to standards have been in passport security, including holograms, watermarks, encoded data for computer reading, and most significantly, embedded electronic chips which contains biometric information used to authenticate the identity of passport holder (known as an e-Passport).

 

Source : news.com.au

>>> Suivez-nous sur Facebook
>>> Abonnez-vous gratuitement à la newsletter du Courrier Australien

Comments
Share With: