Les prix des voyages d’affaires devraient progresser l’année prochaine. C’est ce qui ressort du rapport annuel, 5e du nom, Global Travel Forecast (Prévisions mondiales des voyages) sorti ce mardi par la Global Business Travel Association (CGBTA) et CWT (alias Carlson Wagonlit Travel), spécialiste du voyage d’affaires, et le soutien de la fondation de la famille Carlson. Et de prévoir une hausse de 3,7% pour les prix des hôtels et de 2,6%pour ceux des vols. Les raisons de cette grimpette: une économie mondiale qui marche et des prix du pétrole qui montent.Cependant, Michael W. McCormick, Executive Director et COO de la GBTA prévient: « Bien que la majorité des grands marchés semblent évoluer dans le bon sens, les risques de ralentissement demeurent présents pour l’économie mondiale en raison de l’intensification des politiques protectionnistes, du risque de raviver des guerres commerciales et de l’incertitude liée au Brexit. Ces prévisions permettent aux acheteurs de voyages de mieux comprendre le marché mondial et les principaux facteurs de fixation des prix. Elles sont également la preuve que la clé de l’élaboration de programmes de voyages réussis sera d’observer et de réagir à un paysage mondial en constante évolution ».

Selon Kurt Ekert, PDG de CWT, « l’avenir du voyage d’affaires peut être résumé en deux mots : l’accélération de la personnalisation, où la technologie mobile, l’intelligence artificielle, l’apprentissage automatique et les analyses prédictives ont tous un rôle à jouer ».

Les prix des avions en Belgique

Ce qu’il faut savoir, c’est que le prix des billets d’avion risque donc d’augmenter en raison de la hausse des prix du pétrole, mais aussi « de la pression concurrentielle émanant du manque de pilotes, des potentielles guerres commerciales et de la segmentation croissante des prix visant à améliorer le rendement », explique le rapport annuel des prévisions de voyages d’affaires.

Dans ce contexte, la Belgique n’accuse qu’une faible augmentation de 1,5% sur les prix aériens, analyse le rapport. Tandis que la hausse dépassera les 7% en Inde et en Nouvelle-Zélande, mais aussi en Allemagne et en Norvège.

Les prix des hôtels en 2019

L’augmentation globale du trafic aérien va alimenter la demande de chambres. Et le rapport de pointer qu’en la matière, « la technologie jouera également un rôle déterminant, et les hôtels innovent d’ores et déjà afin de personnaliser l’expérience de leurs clients. D’un autre côté, le développement accru du mobile forcera les gestionnaires de voyages à proposer des applications à leurs voyageurs, afin de leur offrir une plus grande autonomie dans les réservations tout en restant conforme aux politiques définies ».

Le rapport prévoit également que dans le secteur hôtelier, de nouvelles fusions seront à l’ordre du jour, de même que « la concurrence des hôtels haut de gamme avec ceux de milieu de gamme, notamment en raison d’un intérêt croissant des jeunes voyageurs pour les boutiques-hôtels ».

Enfin, en Belgique, à l’instar de l’aérien, le prix des hôtels n’augmentera que de peu, indique le rapport : +1,8%.

Des tendances qui devraient, logiquement, se retrouver du côté des voyages de loisir…