Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActuQue faut-il faire en cas de morsure de serpent?
snake

Que faut-il faire en cas de morsure de serpent?

nbarney

Des experts ont mis en avant des erreurs communes que les gens font après s’être fait mordre par un serpent.

Selon la Royal Flying Doctor Service South Eastern (RFDS SE, une organisation de secours située en Australie), nombreux sont les mythes plutôt dangereux qui vous expliquent comment soigner une morsure.

Comme l’explique l’infirmière Tracey King: « La publication de cette étude arrive à point nommé puisqu’avec cet hiver sec et les températures qui augmentent, les serpents reviennent plus tôt que d’habitude cette année ».

Ainsi, les infirmiers conseillent aux personnes concernées de ne pas laver la partie où se situe la morsure ou d’essayer de sucer le venin. Comme ils l’ont indiqué dans un communiqué: « Il est très important de garder toutes traces du venin afin de pouvoir l’identifier à l’aide d’un kit spécial. »

Seconde précision. Les personnes qui ont été mordues ne doivent pas faire de garrot ou entailler la plaie. « Inciser la morsure n’aidera absolument pas. Les garrots sont inefficaces et peuvent même amener des risques mortels si on les retire ».

Mark Pelley, un chasseur de serpents, a d’ailleurs témoigné sur l’antenne de 7News Online en expliquant qu’une fois le garrot retiré, plus rien n’empêche le venin de s’étendre et circuler dans le système sanguin. Avant d’ajouter : « Les effets se manifestent rapidement par la suite ».

Toujours selon l’organisation de secours australienne, les personnes blessées ne doivent ni marcher ni trop bouger. Comme ils le recommandent: « Utilisez une attelle ou une écharpe d’épaule pour minimiser tout mouvement. Allongez le patient sur un brancard ou transportez-le de manière adéquate ».

Ces conseils mis à jour depuis peu, font suite à une étude appelée The Australian Snakebite Project (Une campagne Australienne visant à alerter sur les morsures de serpent), qui a été publiée dans la Revue Médicale Australienne (The Medical Journal of Australia).

La RFDS SE (Royal Flying Doctor Service South Eastern) a notamment réagit après la publication de cette étude. En effet, celle-ci a permis de revenir sur une vieille idée préconçue selon laquelle il faudrait impérativement se souvenir de la couleur et du type de serpent qui vous aurait mordu. « Rester au même endroit peut être dangereux et les récentes améliorations dans le domaine de la médecine permettent aujourd’hui de soigner n’importe quelle morsure avec un antivenin. Nous n’avons plus besoin d’identifier quoi que ce soit » assure l’infirmière.

Mais alors que faut-il faire ou ne pas faire selon cette organisation ?

Le plus important ? Chercher une aide médicale. Il faut aussi panser la plaie fermement, mettre une attelle et immobiliser la personne pour empêcher le venin de se propager. « Toutes les associations médicales vous conseilleront de ralentir la propagation du venin en plaçant une compresse sur la morsure puis de mettre un pansement assez serré. Cela va permettre de ne pas bloquer la circulation sanguine dans le membre ou boucher les veines. » « Il faut enlever le bandage uniquement dans un centre médical puisque la pression va se relâcher et le venin va se répandre rapidement à travers le système sanguin. »

Comme le précise le chasseur de serpent : « Si vous ne traitez pas une morsure correctement, vous risquez de mourir en moins de 30 minutes. » Il poursuit: « C’est en informant les gens sur les bonnes méthodes médicales que l’on peut sauver des vies. »

Selon l’étude, la plupart des attaques se produisent aux alentours des maisons plutôt que dans les forêts. 50% des morsures surviennent soit lorsque les gens se promènent, soit lorsqu’ils essayent d’attraper les serpents ou bien encore en jardinant.

Selon l’infirmière, Mme King : « C’est assez surprenant mais les morsures sont généralement sans risques et peuvent ne pas se voir car les blessures seront plutôt superficielles. Elles ressembleront plus à une égratignure ou à un léger bleu s’accompagnant d’un saignement ou d’un gonflement.

« 90% des morsures se trouvent sur les bras et les jambes, ce sont donc les endroits qu’il faut regarder en premier. »

Pour Mark Pelley, il est aussi important de garder en mémoire qu’un serpent ne sort pas juste pour vous mordre. « Il vous attaque si il se sent menacé ou si il est blessé. Vous diminuez donc significativement vos chances d’être mordu si vous le laissez tranquille. »

Comments
franckprovost
Share With: