fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTURay Chen et Julien Quentin enchantent Melbourne 

Ray Chen et Julien Quentin enchantent Melbourne 

nc

Malgré les gros travaux qui bloquent en partie l’accès au Melbourne Recital Centre, les mélomanes se sont déplacés en nombre, hier soir, pour assister au concert du violoniste Ray Chen et du pianiste Julien Quentin. Le Courrier Australien y était.

Ponctuels et tout de noir vêtus, les musiciens arrivent sur scène pour attaquer leur programme numéro deux* avec la Chaconne en sol mineur attribuée à Tomaso Antonio Vitali, pièce à l’origine mystérieuse et connue pour ses difficultés techniques. Un début élégant et complice pour les deux concertistes qui enchaînent avec la Sonate en la majeur du compositeur belge (naturalisé français) César Franck. Judicieusement choisie et interprétée avec ferveur, c’est peut-être elle qui permet à chaque instrumentiste de montrer l’étendue de son talent individuel dans un dialogue musical sensible et chatoyant avec l’autre.

Et soudain, la loi du direct fait des siennes. Une corde du Stradivarius de Chen se casse, que le violoniste s’empresse de changer façon « problème technique de formule 1 ». Sur quelques mots d’excuses et un beau sourire contrit, le public bienveillant patientent deux courtes minutes ; les musiciens reprennent le deuxième mouvement de la sonate.

hindson

Après un solo de Chen (Sonate en ré mineur d’Eugène Ysaÿe) où le jeune homme démontre qu’il mérite pleinement sa réputation de sensation du violon, la seconde partie du concert est introduite par Matthew Hindson (photo ci-contre), compositeur australien de Dark Matter, troisième pièce du programme. Le public en apprend alors davantage sur les conditions d’écriture de l’oeuvre – père en fin de vie, questionnement sur l’amour, la famille et plus largement sur l’univers, sa part d’obscurité ou de lumière ; de quoi ressentir, peut-être plus intensément, les nuances de ce morceau contemporain spécialement commissionné par Musica Viva**.

Le concert de musique de chambre se clôture enfin par une folle Tzigane (Maurice Ravel) sur laquelle les battements de pied de Chen entraînent, en rythme, les claquement de mains des spectateurs. Le public est définitivement conquis. Trois rappels et une standing ovation plus tard, il est temps de se séparer. Oui, mais par pour longtemps, une longue queue est déjà en train de se constituer. Les fans attendent les concertistes pour glaner une dédicace ou un autographe. Les rock stars n’ont, semble-t-il, rien à leur envier ce soir.

Valentine Sabouraud

>> Dernière chance ! Ray Chen et Julien Quentin présenteront leur ultime concert lundi 27 août à Sydney. Réservez vite ici.

* Les musiciens ont joué deux programmes différents durant leur tournée australienne. * * Musica Viva est une association qui promeut la musique de chambre en Australie depuis 1945.

Photo d’ouverture (C) Alex Jamieson sur Cut Common mag.

—————————————-

N’oubliez pas de suivre Le Courrier Australien sur Facebook et Instagram, et de vous abonner gratuitement à notre newsletterDes idées, des commentaires ? Une coquille ou une inexactitude ? Contactez-nous à redaction@lecourrieraustralien.com.

Comments
franckprovost
Share With: