Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActuReprise économique : cette fois, c’est la bonne !
economic growth

Reprise économique : cette fois, c’est la bonne !

AFSydney

John Fraser, directeur du Trésor, a confirmé qu’il prévoyait bien une reprise économique dans son budget, en déclarant que « la longue période pendant laquelle la croissance était toujours inférieure aux prévisions touche à sa fin ».

Lors des trois derniers exercices budgétaires, le département du Trésor avait anticipé une croissance de 3% qui s’était avérée surestimée. Mais Mr Fraser a affirmé qu’il avait à présent de bonnes raisons de croire que la croissance économique grimperait à 3% en 2018-2019, après avoir atteint 2,75% en 2017-2018.

« Nous nous attendons à une reprise de la croissance grâce à la diminution du poids des investissements miniers, à une plus forte hausse de la consommation des ménages et à la progression continue des exportations. Les investissements dans les domaines non miniers seront soutenus par la consolidation de la demande intérieure, une conjoncture économique favorable et des taux d’emprunt pour les entreprises qui sont au plus bas depuis la crise financière ».

M.Fraser a reconnu que le faible niveau d’investissement avait posé problème.

« Tous les pays doivent faire face à cette réticence des entreprises à investir, et à leur tendance à distribuer leurs profits aux actionnaires », a-t-il déclaré.

« Mais le gros changement depuis un an c’est le niveau de confiance générale, qui a explosé. La confiance est un facteur important. Il n’est pas nécessaire d’être un adepte de Keynes (l’économiste Maynard Keynes) pour le savoir. »

« Cela se constate sur les marchés boursiers. Je n’accorde habituellement pas beaucoup d’importance à ce qui s’y passe, mais la reprise de la confiance est très palpable sur ces marchés. Il devrait y avoir un moment où notre capacité de production deviendra insuffisante et où les investissements reprendront. »

« Nous constatons déjà des difficultés à embaucher dans le Nord-Ouest de Sydney et dans une moindre mesure à Melbourne. Ce sont de simples indicateurs pour le moment, mais si nous ne prévoyons pas de croissance, alors autant rendre nos diplômes d’économistes.

Il y a deux ans, le Fonds Monétaire International, et L’Organisation de Coopération et de Développement Economiques n’anticipaient aucune reprise. Nous avons constaté un vrai changement dans leurs positions. »

« Il serait faux de dire que nous regardons l’avenir avec des lunettes roses. »

Interrogé sur la prévision d’une croissance plus élevée des salaires qui passerait de 1,9 à 3% puis 3,75% en 2020-2021, il a déclaré « c’est une prévision, c’est la meilleure prévision ». En réaction à la déclaration ministre du ministre du Budget, Scott Morrison, qui avait qualifié cette prévision de « prudente », M.Fraser a réaffirmé que c’était tout simplement la meilleure prévision du département.

Source : smh.com.au

Comments
gjfood
Share With: