Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActuRLWC 2017 : L’Australie bien trop forte pour la France
image

RLWC 2017 : L’Australie bien trop forte pour la France

gjfood

Les Kangaroos n’auront fait qu’une bouchée des Coqs. A Canberra, ce vendredi soir, L’Australie a ainsi battu sans surprise et sur ses terres l’équipe du France sur un score sans appel : 52-6. Les Français se devaient de relever la tête après leur défaite face au Liban lors de leur entrée en lice pour la Coupe du monde de rugby à XIII dimanche dernier. Mais battre l’Australie, championne en titre, était mission impossible. 10 essais à 1 à la fin du temps réglementaire.

Rarement les Tricolores ont su contenir les assauts incessants des Australiens. Les Kangaroos ne sautaient pas. Non, ils avançaient, encore et encore, multipliant les offensives puissantes et précises, laissant une défense française acculée dans son en-but, sans aucun répi. Il n’aura fallu qu’un seul homme pour lancer l’ogre vert. Graham, auteur de 4 essais, dont trois dans la première demi-heure, sortait du lot en cette première période, et d’une facilité déconcertante. Que ce soit en repoussant trois joueurs français (12′), en jouant le une-deux avec un de ses coéquipiers (15′) ou encore à la conclusion d’un magnifique mouvement collectif (31′), Graham rayonne, inspire, et impose.

La deuxième mi-temps n’est que le peaufinage d’une partition australienne parfaite. Avec la fatigue, l’équipe de France à commencé à laisser des espaces, être moins rapides, des plaquages avec moins d’impact, parfois loupés. Une statistique intéressante le montre : les Français ont manqué 40 plaquages contre 9 seulement pour les Australiens au cours de la rencontre. La différence se joue là. Mais peut-on réellement en vouloir aux Coqs ? Tout le monde s’accordait à dire que la victoire relevait d’une mission impossible. Profitant de la fatigue dans les rangs tricolores, les Australiens déroulaient et montraient les qualités qu’on leur connaît, de la vitesse, de la précision, de la puissance, et de la qualité. Car oui, les Australiens ont prouvé qu’ils dominent le monde ce soir. Offensivement, un rouleau compresseur. Défensivement, un mur vert. Les Kangaroos aplatiront le ballon à 6 reprises derrière les poteaux en deuxième période.

Malgré la défaite, les Français n’ont pas à rougir de la prestation proposée. Kheirallah offre d’ailleurs l’unique essai tricolore. Après une récupération d’un coup de pied australien, le joueur perce la défense d’un excellent crochet et s’envole pour traverser tout le terrain et aplatir entre les poteaux. Le match fut difficile et laissera des traces, physiquement et mentalement. Mais il reste encore une chance, infime certes, mais elle est là. Il faudra battre l’Angleterre dimanche prochain à Perth pour espérer participer au quart de final. Pour le moment, l’équipe de France peut désormais se targuer d’avoir joué la grande Australie, le Graal du rugby à XIII mondial, qui plus est dans sa capitale.

Joffrey Tridon

———————————————————-

Suivez-nous suFacebook ou Instagram 

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter 

Comments
nbarney
Share With: