fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActuRugby Championship – La Nouvelle-Zélande surclasse l’Australie
all blacks

Rugby Championship – La Nouvelle-Zélande surclasse l’Australie

gjfood

La Nouvelle-Zélande, malgré un départ au ralenti et menée 5-6 à la mi-temps, a submergé l’Australie 38 à 13 avec 6 essais à 1, lors du match d’ouverture du Rugby Championship 2018, samedi à l’ANZ Stadium de Sydney.

Les Wallabies et les All Blacks, qui ont pris un gros ascendant psychologique sur leurs adversaires, se retrouveront le 25 août à Auckland avec la Bledisloe Cup en jeu après laquelle court l’Australie depuis 2002.

L’Australie avait pourtant été la dernière nation à prendre le meilleur sur les rois de la planète rugby en octobre 2017 (23-18). Mais les hommes de Steve Hansen avaient fessé à deux reprises déjà à Sydney les Australiens: 42-8 en 2016 et 54-34 l’an dernier.

Malgré les retours de blessure du capitaine Kieran Read en N.8 et Brodie Retallick en 2e ligne côté Black et les absences du pilier Scott Sio et des centres Tevita Kuridrani-Samu Kerevie côté australien, ce sont les hommes de Michael Cheika qui négociaient la meilleure entame à l’image du capitaine revenant Michael Hooper.

« Ce fut un match sacrément difficile, et c’est à mettre au crédit des Wallabies pour ce qu’ils ont créé », a déclaré le capitaine néo-zélandais.

D’entrée, les Wallabies ont monopolisé le ballon et ont eu une occupation bien supérieure face à des All Blacks timorés mais vigilants en défense.

« Quand cela va à notre encontre comme ça, nous devons continuer… nous avons très bien défendu en première période et nous devions continuer à le faire », a assuré Michael Cheika, le coach des Wallabies.

Des fautes inhabituelles, des ballons perdus, des en-avants, des maladresses, des touches contrées chez des Néo-Zélandais méconnaissables ont permis aux Australiens de passer deux pénalités grâce à Hodge (10) et Foley (21).

 

Déferlante black

Après un réveil des Néo-Zélandais à la demi-heure de jeu, le N.9 black Aaron Smith a enfin trouvé la faille le long de la ligne sur une passe de Read pour signer le premier essai de la partie dans les derniers instants du premier acte. Barrett a raté la transformation tout comme la seule pénalité qu’il ait tentée deux minutes plus tôt. A la pause, les Wallabies bien plus entreprenants ont conservé un point d’avance (6-5).

« Quand cela va à notre encontre comme ça, nous devons continuer … nous avons très bien défendu en première période et nous devions continuer à le faire », a déclaré Michael Cheika, le caoch des Wallabies.

Dès la reprise, encore sur un contre de près de 80 mètres, c’est le centre Jack Goodue qui est allé aplatir entre les poteaux adverses (44). Barrett a transformé avant d’aller inscrire son 25e essai international un quart d’heure plus tard à la conclusion d’une interception puis d’une course au pied jusqu’au dernier rebond. Et deuxième transformation pour le N.10 des All Blacks.

Ensuite c’était au tour de Retallick, associé en 2e ligne à Sam Whitelock, qui fêtait sa 100e cape, d’y aller de son essai (transformé par Barrette), après une superbe feinte de passe (63).

Les Australiens ont toutefois trouvé la faille par Jack Maddocks qui signait son premier essai pour sa première sélection (67).

Mais la déferlante noire n’en avait pas fini avec un doublé de l’intenable ailier Waisake Naholo coup sur coup (74, 75).

Quarante minutes pour s’échauffer, quarante minutes pour dérouler: les All Blacks n’ont pas manqué leur premier rendez-vous du Rugby Championship qu’ils ont remporté déjà cinq fois depuis 2012 (formule à quatre) laissant l’Australie soulever le trophée en 2015. Depuis six ans, les Blacks n’ont concédé que deux défaites en 33 matches dans cette compétition.

 

Source  AFP


N’oubliez pas de suivre Le Courrier Australien sur Facebook et Instagram, et de vous abonner gratuitement à notre newsletter

Des idées, des commentaires ? Une coquille ou une inexactitude dans l’article ? Contactez-nous à l’adresse redaction@lecourrieraustralien.com

Comments
franckprovost
Share With: