fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTUSésame des transports à Melbourne, la Myki card pourrait bientôt devenir obsolète
Untitled design

Sésame des transports à Melbourne, la Myki card pourrait bientôt devenir obsolète

gjfood

Suivant l’exemple de Sydney, Melbourne envisage de compléter ses cartes de transport Myki par une application de paiement pour smartphone. Le système va être prochainement mis à l’essai. 

Démodée, votre petite carte noire et verte ? Le premier ministre du Victoria Daniel Andrews a confirmé hier qu’une nouvelle application mobile Myki sera mise en test dans les prochains mois auprès de 1000 usagers présélectionnés. Pour l’instant disponible uniquement sur Android, l’application permettra à ses usagers test d’utiliser leur smartphone à la place de leur Myki card pour emprunter les trains, trams et bus de Melbourne. Pour payer leur droit de transport (myki money comme myki pass), il leur suffira d’approcher leur téléphone des bornes de lecture déjà existantes, comme s’ils utilisaient leur carte Myki traditionnelle.

La ministre des transports publics du Victoria Jacinta Allan a indiqué que le système serait d’abord testé auprès de ce groupe de 1000 usagers, puis étendu en cas de succès à un groupe plus large avant la fin 2018, avec fin du test prévue pour début 2019. Coût total de l’expérimentation : « entre deux et trois millions de dollars », a-t-elle précisé. Une somme qui viendra s’ajouter aux 700 millions de dollars du nouveau contrat conclu l’année dernière entre la ville de Melbourne et NTT Data, l’opérateur du système Myki, pour une durée de sept ans.

S’il était finalement rendu disponible pour tous les usagers, ce paiement des transports par smartphone permettrait non seulement à ces derniers d’oublier définitivement leur Myki card chez eux, mais aussi de pouvoir consulter et recharger instantanément leur crédit via leur smartphone*, et d’éviter ainsi les potentielles queues devant les bornes de recharge. En outre, l’application pourrait potentiellement autoriser les passagers à acheter des titres de transports à l’unité, une possibilité réclamée depuis longtemps par les usagers.

Lancée en 2008 en remplacement des tickets de transports papier, la technologie Myki compte désormais 12 millions de cartes actives et 700 millions de transactions chaque année. Si ce système de paiement par smartphones est finalement implanté, Myki et Melbourne suivraient directement l’exemple de villes comme Houston, Londres, Singapour, mais aussi Sydney : la capitale du NSW offre depuis le début de l’année la possibilité aux usagers d’emprunter tram et ferries grâce à leur smartphone ou leur carte de crédit sans contact.

Source : The Age

*Une application non-officielle, MyPal, permet d’ores et déjà de consulter et recharger son crédit Myki sur les smartphones Android, mais les recharges prennent parfois plusieurs dizaines de minutes pour être effective.


N’oubliez pas de nous suivre sur Facebook et Instagram, et de vous abonner gratuitement à notre newsletter

Des idées, des commentaires ? Une coquille ou une inexactitude dans l’article ? Contactez-nous à l’adresse redaction@lecourrieraustralien.com

Comments
NCT
Share With: