Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeEnvironnementSurvivre dans le bush australien
Bush australien

Survivre dans le bush australien

franckprovost

Une innocente balade dans le bush australien peut se transformer en un danger mortel si les promeneurs ne sont pas bien équipés ou préparés. Tous les ans, 130 randonneurs doivent être secourus.

A Glenworth Valley, en Nouvelle-Galles du Sud, Kevin Newton organise des cours de survie appelés Australian Survival Instructors and Hack.

Selon lui, le plus important est de garder sa température corporelle stable lorsque l’on est perdu dans le bush.

Dans ces cours on apprend donc à faire du feu sans briquet, en s’aidant de la nature environnante. Le feu est la base de la survie dans le bush, il sert à faire bouillir de l’eau, cuire de la nourriture et rester au chaud.

Dépecer un lapin  ou construire un abris sont aussi au programme afin de respectivement se nourrir en cas d’urgence ou rester au sec.

Enfin, les cours enseignent les signes d’aides internationaux comme la lettre V, qui est le signe universel d’appel à l’aide, ou l’utilisation d’un miroir pour attirer l’attention. Mais quels que soient les signes tracés au sol, l’important est qu’ils soient grands d’au moins 3 mètres et tracés profondément dans le sol.

Pour Kevin Newton, le bon sens reste la clé de la survie, « Si c’est l’été et qu’il fait chaud, prenez suffisamment d’eau, si vous y allez en hiver prenez assez de vêtements ».

L’Australian Survival Instructors and Hack fait également de la prévention. Ils rappellent que pour une balade dans le bush, les promeneurs doivent prévoir une quantité suffisante  d’eau et de nourriture, et d’avoir les équipements nécessaires de premier secours et d’orientation. Ils sont encouragés à avertir leur famille de leur départ, et de l’heure d’arrivé estimée afin que les secours soient avertis le plus tôt possible en cas de problème. Et, bien entendu, de ne pas s’écarter des sentiers et de suivre la route tracée pour les randonneurs.


Source: How to survive in the australian bush

>>> Suivez-nous sur Facebook
>>> Abonnez-vous gratuitement à la newsletter du Courrier Australien

Comments
multifocus
Share With: