fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActuSydney : après trois jours de chaos dans les transports, pas de remboursement des usagers
1280px-Sydney_Trains_A20_Set

Sydney : après trois jours de chaos dans les transports, pas de remboursement des usagers

tfm

Des excuses, mais aucun dédommagement. Suite au cauchemar vécu par de nombreux usagers des trains de Sydney, sujet depuis lundi à des retards et annulations généralisés, le ministre des transports du New South Wales Andrew Constance a présenté hier après-midi ses sincères excuses pour toutes les perturbations survenues et annoncé la tenue d’une enquête en interne, tout en excluant la possibilité de rembourser les usagers impactés. « Il nous est impossible d’effectuer des remboursements », a-t-il expliqué, « tout simplement parce que les tarifs payés par les usagers sont nécessaires pour faire fonctionner nos services et payer notre personnel ».

Les appels à des remboursements s’étaient pourtant multipliés du côté des usagers, dont beaucoup ont vu leur trajet quotidien de quelques minutes se transformaient en périples d’une ou deux heures. Dès lundi, c’est en effet 18 services qui ont été annulés sur les lignes T1 North Shore, Northern and Western, T2 Inner West and Leppington, et T8 Airport and South. La galère s’est encore accentuée mardi, avec huit lignes sur dix coupées à la station Central, et des quais bondés devant être fermés aux usagers. Plusieurs trains ont encore été annulés hier matin, avec également d’importants retards dans la soirée sur les lignes T2 Inner West, T3 Bankstown, T4 Eastern Suburbs and T8 Airport and South.

Les causes des perturbations restent relativement floues. Mardi, Sydney Trains justifiait retards et annulations par un manque de personnel, avec entre 65 et 70 conducteurs en arrêt maladie. Toutefois, à en croire le syndicat Rail, Tram and Bus NWS, l’explication ne tient pas, puisqu’il est « absurde de penser que quelques employés tombant malades peuvent causer des perturbations sur tout le réseau ». Selon le syndicat, les responsabilités seraient plutôt à chercher du côté de Sydney Trains, avec en cause en particulier, la nouvelle grille horaire introduite sur l’ensemble du réseau de trains depuis un mois et demi. La mise en place de cette grille, qui ajoute 1500 services par semaine et doit permettre le remplacement des trains non climatisés, n’aurait selon le syndicat « pas été assez bien préparée, et sans les ressources nécessaires ». Dans son intervention d’hier, M. Constance a néanmoins rejeté cette raison, expliquant que la grille horaire fonctionnait parfaitement depuis sa mise en place. D’après lui, l’origine des retards tient surtout aux intempéries : « Vous n’y pouvez absolument rien quand trois éclairs endommagent la signalisation ferroviaire et coupent des lignes de train ».

Épidémie, foudre ou nouveaux horaires, le trafic devrait dans tous les cas revenir progressivement à la normale à partir d’aujourd’hui. Le ministre des transports a toutefois annoncé hier que de nouveaux retards surviendront peut-être à nouveau dans les jours à venir. « Il n’est pas garanti que le service sera parfait chaque jour de la semaine prochaine – il y aura peut-être d’autres journées où il nous faudra travailler dur pour ramener les gens chez eux ». Courage, donc !


Suivez-nous sur Facebook ou Instagram 

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter

Comments
NCT
Share With: