Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActuSydney : le drapeau aborigène bientôt au sommet du Harbour Bridge ?
Flag bridge

Sydney : le drapeau aborigène bientôt au sommet du Harbour Bridge ?

multifocus

Cheree Toka, une jeune femme de 26 ans appartenant au peuple des Kamilaroy, a lancé une campagne visant à voir le drapeau aborigène flotter au sommet du célèbre pont de manière permanente, et plus uniquement à l’occasion de cérémonies.

Actuellement, seuls les drapeaux de l’Australie et de la Nouvelle-Galles du Sud trônent au-dessus du pont.
« Le Harbour Bridge est l’un des symboles les plus connus de Sydney – des gens viennent de tout le pays pour le voir », explique Mme Toka.
« Eriger le drapeau aborigène serait donc une grande marque de respect ».

La jeune femme a lancé une pétition, qui a déjà recueilli près de 30.000 signatures en ligne et 500 sur papier, pour demander à l’assemblée législative du NSW d’honorer sa culture.
« Le fait de ne pas voir le drapeau aborigène est pour moi un manque de respect, ça me donne l’impression d’être laissée à l’écart », a déclaré Mme Toka.

La pétition a obtenu le soutien de la parlementaire Linda Burney, première femme aborigène à être élue à la Chambre des représentants.
« Je pense qu’ériger le drapeau aborigène sur le pont serait un superbe pas en avant », a confié Mme Burney au Central Sydney.
« Ce drapeau n’est pas juste un symbole pour le peuple aborigène, c’est aussi une manière de rappeler que l’histoire de notre continent date de bien avant l’arrivée des Européens », a t-elle ajouté.

Alex Greenwich, membre du parlement de Nouvelle-Galles du Sud, a annoncé qu’il soutiendrait l’installation permanente du drapeau.
« Faire flotter ce drapeau représenterait une belle déclaration de reconnaissance de notre histoire aborigène, et de notre cheminement vers la réconciliation et l’égalité », a déclaré Mr Greenwich.

« S’il est clair que l’installation du drapeau ne résoudra pas les nombreux problèmes auxquels sont confrontés les aborigènes, ce geste symbolique permettrait d’avancer dans les discussions sur ce qui doit encore être fait », a expliqué Mme Toka.
« Si le gouvernement n’est pas capable de faire quelque chose d’aussi simple, cela diminue les espoirs de voir d’autres enjeux bien plus importants abordés ».

« Le gouvernement du NSW est toujours prêt à entendre les points de vue des citoyens, et suivra les résultats de la pétition », a communiqué une porte-parole du gouvernement.


Source : http://www.dailytelegraph.com.au

Comments
gjfood
Share With: