Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActuSydney : les frais d’enregistrement de véhicule remboursés pour les utilisateurs de péages

Sydney : les frais d’enregistrement de véhicule remboursés pour les utilisateurs de péages

gjfood

Les automobilistes dépensant plus de 25 AU$ par semaine sur les péages routiers de Sydney pendant une durée minimum d’un an seront susceptibles d’être remboursés des frais d’enregistrement de leur véhicule (qui doit être payé chaque année, ndlr). Cette initiative coûtera plus de 100 millions de dollars au NSW durant la première année, selon la Première Ministre de l’état, Gladys Berejiklian.

Ce remboursement entrera en vigueur au 1er juillet 2018. Il permettra à la majorité des automobilistes d’économiser de 358 AU$ à 715 AU$. Tous les types de véhicules seront éligibles, sauf ceux pesant plus de 2795 kg. Pour pouvoir profiter du remboursement, les conducteurs devront avoir dépensé plus de 25 AU$ par semaine depuis le 1er juillet 2017.

Toutefois, lors de l’annonce ce lundi, Mme Berejiklian a hésité avant de révéler que le coût estimé pour ce projet serait de 100 millions de dollars pour la première année. « La dépense pourrait être plus importante les années suivantes. Mais nous pouvons nous le permettre. Nous pourrons vous en dire plus après la première année car nous savons que ce remboursement affectera le comportement des automobilistes, » a-t-elle ajouté.

Le gouvernement avait récemment été critiqué pour avoir étendu la section à péage sur la M4, entre Homebush et Parramata. Le leader du Labor Party, Luke Fole, a réagi à l’annonce de la Première Ministre en qualifiant cette décision de « politique boiteuse », ajoutant qu’il s’agit d’une nouvelle victoire des exploitants de péages au détriment des contribuables qui vont devoir payer la note.

« Les automobilistes de l’ouest de Sydney dépensent 2000 AU$ par an pour emprunter la M4, et la plupart pourront être remboursés de 300 AU$. La somme qui leur sera remboursée ne représente qu’une petite partie de ce qu’ils doivent payer en frais de péage, qui restent exhorbitants » a-t-il déclaré.

Face à cette accusation, Mme Berejiklian a déclaré que ce projet pourrait « faire revenir les conducteurs sur des routes qu’ils n’ont jamais empruntées ».

Elle a également écarté l’idée que cette politique découragerait la population d’utiliser les transports publics, soulignant que l’état ne dépenserait pas 20 milliards sur de nouvelles lignes de métro « s’il ne croyait pas en l’avenir des transports publics ».

La porte-parole des Greens Mehreen Faruqi a accusé le gouvernement de manipuler le public afin de renforcer le profit des exploitants de péages privés. « Si le gouvernement s’attaquait vraiment au problème du coût de la vie, les ministres limiteraient les frais de péage et s’assureraient que la population ait des alternatives abordables et concrètes, » a-t-elle insisté.

Malgré tout, Martin Lock, professeur à l’université de Sydney et ancien banquier d’affaires et conseiller en infrastructure, affirme que le projet de remboursement était la première étape vers un financement du réseau routier plus équitable. « Il faut progresser lentement puisqu’il s’agit d’un secteur politiquement sensible, » a-t-il déclaré.

Ce système de remboursement sera valable pour tout le réseau routier payant de Sydney, y compris les  autoroutes dont la construction est en cours ou n’a pas encore démarré, telles que la WestConnex, l’extension de la F6 au sud de la ville ou encore le tunnel « Beaches Link ».

 

Source : smh.com.au

Suivez-nous sur Facebook : https://www.facebook.com/lecourrieraustralien

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter : http://www.lecourrieraustralien.com/newsletter/

Jetez un œil à notre Instagram : https://www.instagram.com/lecourrieraustralien/

Comments
nbarney
Share With: