Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActuSydney Opera House : rénovation arrêtée pour cause d’amiante

Sydney Opera House : rénovation arrêtée pour cause d’amiante

aircalin

L’Electrical Trades Union (ETU) a prononcé l’interdiction de travailler sur la rénovation de 200 millions de dollars du Sydney Opera House après la découverte d’amiante sur le site la semaine passée.

Justin Page, secrétaire adjoint d’ETU, a déclaré que l’amiante a été trouvée dans les conduits où 25 électriciens travaillaient ce 24 juillet. Cependant, l’union n’a été prévenue que quelques jours plus tard, après que la substance soit testée positive.

De plus, M. Page a communiqué que les électriciens, employés par la compagnie Downer, n’avaient pas d’équipements appropriés pour travailler dans ces conditions, et que la plupart n’ont pas reçu une formation sur la manière de travailler en toute sécurité avec des substances toxiques.

Ce lundi après-midi, ETU a prononcé une interdiction sur tous travaux concernant « le transport de services électriques entre des étages et à travers les murs ».

Malheureusement, M. Page a révélé que les électriciens ont travaillé dans les murs, les plafonds et entre différents étages pour installer des câbles électriques, ce qui implique que les fibres d’amiante se sont probablement transformées en particules aériennes, affectant ainsi la santé des travailleurs.

« Une fois que les particules sont dans l’air, il est fort probable que les électriciens aient été exposés à cet amiante. Ils devraient avoir un équipement complet, dont des masques appropriés pour pouvoir travailler dans cette zone. Tout employé doit également avoir reçu une formation sur les dangers de l’amiante. »

Selon M. Page, 90 % des 25 électriciens concernés n’ont pas été entraînés.

Afin d’éviter tout autre exposition, SafeWork NSW est en train de réfléchir sur ce problème pour sécuriser la zone et continuer la rénovation.

 

Source : smh.com.au

Suivez-nous sur Facebook : https://www.facebook.com/lecourrieraustralien

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter : http://www.lecourrieraustralien.com/newsletter/

Comments
multifocus
Share With: