Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActuTest simplissime pour vous sauver d’une maladie mortelle très commune

Test simplissime pour vous sauver d’une maladie mortelle très commune

tfm

Une maladie génétique du sang très commune mais sous-diagnostiquée se propage de façon insidieuse en Australie. Or, un simple prélèvement à l’aide d’un coton-tige pourrait vous éviter bien des complications, comme des maladies du foie et des problèmes cardiaques.

Chris Baxter, 27 ans, a sauvé la vie de son père, ainsi que de plusieurs autres membres de sa famille, grâce à un test médical aléatoire qu’il a fait à l’école.

Le jeune homme de Melbourne avait été diagnostiqué positif à l’hémochromatose – une maladie caractérisée par une absorption et un stockage excessifs de fer présent dans la nourriture. Il a aussitôt encouragé ses proches à faire le test.

Alors que le jeune homme a été félicité pour avoir sauvé la vie de trois personnes – dont la sienne – le héros n’a pas pris la grosse tête.

« Quand mon oncle a été soigné, il m’a envoyé une lettre. Il disait que je lui avais sauvé la vie, ce qui est vrai, mais en même temps, je ne voulais pas accepter cet honneur, » a-t-il déclaré.

Les chercheurs ont également découvert que même les personnes avec un niveau de fer modéré peuvent être soignées et épargnées par la maladie. A cet effet, elles sont simplement encouragées à faire des dons de sang régulièrement.

« L’hémochromatose non-détectée peut provoquer des cirrhoses du foie, des cancers du foie, et peut raccourcir votre espérance de vie. Heureusement, ces conséquences peuvent  être évitées, » a expliqué le Professeur Martin Delatycki du Monash Children’s Institute.

« Quand vous enlevez des unités de sang, vous enlevez également le fer qui est dedans. Ensuite, les globules rouges produits éliminent les cellules dangereuses présentes dans le foie et dans d’autres organes, » a-t-il ajouté.

Aujourd’hui, le test ne prend que 10 secondes et coûte $50.

Les experts aimeraient que le gouvernement le subventionne pour tous les Australiens. En attendant, il reste possible de se faire diagnostiquer chez son médecin généraliste.

 

Source : 7news

Suivez-nous sur Facebook : www.facebook.com/lecourrieraustralien

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter : www.lecourrieraustralien.com/newsletter/

Jetez un œil à notre Instagram : www.instagram.com/lecourrieraustralien/

Comments
apc
Share With: