fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActuTesté pour vous : le théâtre à domicile !
marcel_et_cie1

Testé pour vous : le théâtre à domicile !

NCT

C’est une petite annonce sur facebook qui attire notre attention : Marcel et Compagnie, une troupe de théâtre française à Melbourne propose de jouer à domicile Trois versions de la vie de Yasmina Reza. Dix spectateurs minimum sont requis et le paiement se fera au chapeau*. L’expérience est si tentante qu’on décide d’ouvrir ses portes aux comédiens. Sans regret, comme vous allez le lire.

Le repérage

Se produire sans salle fixe, un beau challenge en perspective, car il faut s’adapter aux intérieurs forcément différents des hôtes qui reçoivent. « Nous avons volontairement choisi une pièce qui se déroule dans un décor simple », explique Carole Priol, co-metteure en scène. Trois versions de la vie se passe dans un salon, voilà qui tombe à pic. Malgré tout, il existe quantité de pièces à vivre : en L, en longueur, large, encombrée, tarabiscotée… une diversité qui oblige à une certaine souplesse. Cette fois-ci, c’est Carole qui est chargée de faire une pré-visite. Elle hésite entre ce coin cosy et cette ambiance plus froide, vérifie les entrées et sorties, les éclairages, elle identifie aussi une pièce qui servira de loge… Elle prend des photos et en discutera avec l’équipe. Le jardin est banni : « trop distrayant. »

Les préparatifs

marcel_cie_2

Outre le ménage, il faut prévoir des chaises pour les spectateurs. Heureusement, la troupe, qui circule en van, offre d’en apporter. La voici d’ailleurs qui arrive avec des bouteilles de vin, des paquets de Finger, des Apéricube… Les enfants de la maison seraient assez tentés d’en chiper : pas question, ce sont les accessoires de la pièce ! L’équipe technique place les sièges, arrange la scène, peaufine le décor, branche le son. Les acteurs, quant à eux, filent s’enfermer dans une chambre pour « se préparer ». On a bien envie de savoir si notre salon est mieux que celui des autres, mais on n’en saura rien. Quentin Mercier, à la logistique, explique juste que l’équipe a apporté la veille un sofa pour une autre représentation. Il ajoute que les configurations donnent parfois des idées de réaménagement aux hôtes.

La représentation

Mais que le canapé a de l’allure sous le postérieur des comédiens, et comme l’éclairage modifie l’atmosphère ! Si, au début, voir son salon transformé en décor de théâtre peut sidérer, on oublie vite cette connexion pour se concentrer sur la pièce elle-même. Et quel plaisir que de voir les acteurs là, à un mètre de vous. Ils jouent pour vous, vous susurrent presque à l’oreille. On peut observer les moindres gestes, et les regards. Et ils ne semblent absolument pas troublés par cette proximité. Ils sont résolument dans leur jeu, leur histoire (cf. critique ci-dessous). Pour scinder les chapitres, un paravent mobile a été spécialement réalisé à la main, il permet de recréer le rideau du théâtre.

Le débriefing

Vous n’avez jamais le courage d’attendre la sortie des artistes pour pouvoir échanger un mot ou mendier un autographe ? Dans cette formule à domicile – et sans doute est-ce là un des points forts de Marcel et Compagnie – quand des comédiens ont fini de jouer, ils viennent échanger avec les spectateurs. On saura tout de leur parcours, de leur préparation, de leur relation avec leur personnage. On est étonné, emballé, impressionné. On peut demander à la jolie Raphaëlle Joly comment elle est entrée dans le corps mou d’Henri et comment le tranquille Guillaume Valenti est devenu Hubert, ce personnage doucement tyrannique, cynique et beau parleur. Morgane Le Cossec défend la douce et pas-si-naïve Ines. Quand à Ludivine Siret, elle est, dans la vie, à l’opposé de la froide Sonia : comment ont-elles cohabité ?

marcel_cie3

Mais le temps passe et il faut déjà se quitter. La troupe remet la maison en état, distribue des cartes de visite et emporte le chapeau qui a reçu les témoignages de satisfaction des invités. Elle promet de nous tenir au courant du programme à venir. Quelle pièce, quel format, avec qui ? Il y aura peut-être une audition. On suivra ça de très près. Mais avant, on récupèrera les deux chaises emportées par erreur avec le décor.

Trois versions de la vie (Yasmina Reza)

MEC_TroisVersions_A3_FA-2Henri, astrophysicien sur le point de publier un article important, et sa femme Sonia, ancienne avocate, voient débarquer Hubert Finidori (supérieur du premier) et son épouse Ines attendus pour dîner le lendemain. La soirée improvisée va se compliquer avec les interventions intempestives du fils de la maison qui aimerait grignoter au lit. Sur cette base, l’auteure imagine trois huis-clos à fleuret moucheté qui va peu à peu mettre à nu la violence des rapports de force professionnels et conjugaux.

Les comédiens de Marcel et Compagnie n’auraient pu faire un meilleur choix pour ce coup d’essai. Ensemble, ils ont offert une pièce au millimètre jouant avec nos nerfs et nous tendant un miroir à peine déformant de nos tendances manipulatrices ou de nos frustrations. Mieux encore, ils ont réussi le coup de force de rendre leurs personnages attachants et parfois même séduisants. Peut-être parce qu’ils ont appris à les connaître et les apprivoiser, ils ont évité l’écueil de l’excès ou du drame pour nous offrir une représentation bien plus subtile, mais pas moins dérangeante. Coup de chapeau enfin à la bande-son : on sort de la pièce avec Rox et Rouky en tête mais aussi avec la voix du fils – absent trop présent. Grâce à elle, on se figure aisément l’enfant capricieux à qui on céderait tout pour le faire taire. Une réussite !


Valentine Sabouraud

marcel_cie4

Marcel et Compagnie est une troupe d’amateurs créée de façon spontanée il y a deux ans. Trois versions de la vie est la première pièce qu’elle a montée et proposée à domicile (6 représentations en 2018) en français et à Melbourne. Pour suivre son actualité, suivez sa page ici.

* La troupe laisse un chapeau qui permet de verser le montant que l’on souhaite. Marcel et Compagnie proposait aussi une formule à 20 $ par personne avec vin et fromages.


N’oubliez pas de nous suivre sur Facebook et Instagram, et de vous abonner gratuitement à notre newsletterDes idées, des commentaires ? Une coquille ou une inexactitude dans l’article ? Contactez-nous à l’adresse redaction@lecourrieraustralien.com

Comments
NCT
Share With: