Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeAFPTransfert: "Payet II, le retour" à Marseille, un blockbuster ?

Transfert: "Payet II, le retour" à Marseille, un blockbuster ?

multifocus

Marseille (AFP) – Savamment mis en scène par l’Olympique de Marseille, le retour de Dimitri Payet tient le haut de l’affiche dans le fameux « OM champion project »: officiellement présenté lundi, le Réunionnais sera accueilli comme une star au Vélodrome, mardi contre Lyon en Coupe de France.

Dans cette superproduction à gros budget, il y a même des répliques comiques. »Oui, oui, je suis prêt à chier…euh à jouer pardon », lance Payet dans un énorme lapsus lors de sa conférence de presse de présentation.Il s’en amuse -« Oh là là, elle est belle celle-là! »-, faisant éclater de rire une salle de presse pleine à craquer pour le retour de la star au centre d’entraînement de La Commanderie.

Plus sérieusement, « Dimi », qualifié pour affronter Lyon en 16e de finale de Coupe de France, revient au Vélodrome dans le premier rôle.

« C’est une bonne nouvelle pour l’OM », estime pour l’AFP Alain Giresse, qui a joué à l’OM entre 1986 et 88. « C’est le début de la construction d’une future équipe, même si ça ne crée pas encore un onze suffisamment compétitif ».

La pression est énorme, « mais c’est plutôt une pression positive, répond Payet.J’ai 30 ans (29 ans, ndlr), la pression, je connais ».

« Je voulais faire partie de ce projet qui débute, j’ai entendu la confiance dans le discours des dirigeants », explique-t-il.

– « Mon bras de fer » –

Le président Jacques-Henri Eyraud a réussi un coup encore plus beau qu’avec Patrice Evra, l’autre élément du côté gauche de l’équipe de France à l’Euro-2016, recruté cinq jours plus tôt.

Après un mois de bataille, il a arraché Payet à West Ham pour 30 millions d’euros et un contrat de quatre ans et demi, sans doute avec une année en option (« JHE » n’a pas démenti ce dernier point).

Le club anglais n’a d’ailleurs toujours pas digéré le bras de fer que lui a livré le joueur pour partir. 

West Ham a exprimé dans un communiqué cinglant « sa sincère déception par rapport au fait que Dimitri Payet n’ait pas fait preuve de la même implication et du même respect que lui ont témoigné le club et les fans, en particulier lorsqu’un nouveau contrat lucratif de cinq ans et demi lui a été proposé pas plus tard que l’an dernier ». 

« Je n’ai pas à justifier mon comportement », a rétorqué le joueur, en concédant tout de même: « C’était long (…), j’ai commencé mon bras de fer il y a longtemps maintenant, jouer au foot m’a manqué un peu, c’était compliqué de s’entraîner sans match le week-end ».

Face à la presse, Eyraud a répondu à ceux qui trouvent que Payet est trop cher ou trop vieux pour un contrat si long.Et a contesté avoir voulu montrer au monde du foot que l’OM avait les moyens. »On n’envoie pas de message à 25 M de livres », a-t-il dit.

– « Payet voulait, l’OM pouvait » –

Giresse, lui aussi arrivé comme une star à l’OM en 1986, défend la vision du dirigeant de l’OM.

« Il faut d’abord tenir un raisonnement sportif, dit-il, un joueur de ce niveau, ils n’en avaient pas.Alors est-ce qu’on prend un joueur pour faire une opération financière ou pour gagner des matches ? »

Pour « Gigi », éliminé à la Coupe d’Afrique à la tête du Mali, « il ne fallait pas laisser passer une opportunité de le prendre, tout était réuni: Payet voulait et l’OM pouvait ».

Payet à l’OM, « c’est une bonne idée », estime Rolland Courbis, ancien entraîneur de l’OM (1997-1999). »Il n’aura pas de problème d’adaptation qui peut survenir au mercato d’hiver, il parle le même langage que l’entraîneur, et aussi la même langue, et il connaît le club ».

Payet a travaillé avec Garcia à Lille (2011-2013) et a joué à l’OM les deux saisons suivantes.

Quant au prix, « il n’y a pas d’Argus des joueurs, quand on voit qu’ils peuvent à plus de 30 ans être achetés par un championnat comme la Chine », ajoute Courbis.Si le retour de l’enfant prodige ne marchait pas, Payet ne deviendrait pas « invendable ».

Le mercato prolifique, avec aussi Morgan Sanson, de Montpellier, n’est pas forcément terminé.L’OM pourrait recruter un attaquant pour soulager Bafétimbi Gomis ou un défenseur central supplémentaire, a ajouté Eyraud, sans rien promettre.Avec Payet, il fait déjà rêver.


Source: AFP
Comments
franckprovost
Share With:
Tags