fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActuUn python récidiviste mord mari et femme à plusieurs semaines d’intervalle
python

Un python récidiviste mord mari et femme à plusieurs semaines d’intervalle

NCT

Dans le Queensland, un python tapis qui a envoyé une femme à l’hôpital quelques jours avant Noël a réussi à s’introduire de nouveau dans leur propriété… et a mordu son mari.

Jean Prime a perdu une grosse quantité de sang lorsque ce serpent de près de 2m s’est glissé derrière et l’a mordue à la jambe, alors qu’elle s’apprêtait à tailler une haie dans son jardin de Banksia Beach, près de Brisbane.

Sur le moment, elle n’a pas su de quel serpent il s’agissait et a été emmenée d’urgence à l’hôpital pendant que son mari attendait que l’attrapeur de serpents arrive ; c’est ce dernier qui a fini par identifier l’animal comme étant un python tapis. Il l’a retiré de la propriété et l’a relâché plus de deux kilomètres plus loin.

Cinq semaines plus tard, lorsque M.Prime a ouvert la porte donnant sur le jardin en pleine nuit, pour laisser sortir son chien, il a éprouvé une forte douleur au pied. « J’ai baissé les yeux et j’ai vu le serpent qui me fixait, la bouche grande ouverte » a-t-il raconté. Cette fois, c’est lui qui a été conduit à l’hôpital par précaution tandis que le même attrapeur de serpents arrivait sur les lieux. Mais celui-ci en jetant un œil aux photos de la première capture, quelques semaines plus tôt, a réalisé que les marques sur la tête était rigoureusement identiques et qu’il s’agissait en fait du même serpent !

Impossible d’imaginer qu’il s’agisse d’un hasard : l’animal cherchait quelque chose, mais quoi ? La propriétaire des lieux a alors eu l’idée de renverser un pot de fleurs à proximité de l’endroit où elle avait été mordue : six œufs de serpent en sont tombés…

Cette fois, le serpent a été relâché à cinq kilomètres de chez eux et les deux propriétaires espèrent bien qu’ils ne le croiseront plus.

Source : yahoo.com

N’oubliez pas de nous suivre sur Facebook et Instagram, et de vous abonner gratuitement à notre newsletter

Des idées, des commentaires ? Une coquille ou une inexactitude dans l’article ? Contactez-nous à l’adresse redaction@lecourrieraustralien.com

Comments
NCT
Share With: