Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActuUne pénurie de gaz menace l’Australie en 2018
Offshore oil

Une pénurie de gaz menace l’Australie en 2018

aircalin

La pénurie de gaz naturel sur la côte est australienne pourrait être trois fois plus importante que prévue il y a 6 mois, mais cela n’a pas encore décidé le Premier Ministre Malcom Turnbull à limiter les exportations.

De nouveaux rapports de l’Australian Energy Market Operator (AEMO) montrent que la pénurie de gaz l’année prochaine serait bien supérieure aux prévisions : chiffrée à 110 petrajoules, elle représente un sixième de la demande annuelle.

Des compagnies gazières qui exportent la majeure partie de leur production

La plus grande partie du gaz produit en Australie est exportée par bateau. Cet état de fait est accusé d’engendrer des pénuries et une augmentation du prix du gaz dans les états de l’est du pays. Une pénurie telle qu’annoncée peut également faire craindre la perte de nombreux emplois pour les entreprises manufacturières, ainsi qu’une augmentation des factures d’électricité pour les ménages.

Malcom Turnbull, qui a lui-même cité ces nouveaux chiffres prévisionnels, n’est pas allé jusqu’à mettre en place un contrôle des exportations de gaz, ce qui contraindrait les compagnies gazières à réserver une partie de leur production pour le marché domestique — une mesure qu’il avait déjà évoquée précédemment. Il a cependant promis que le gouvernement fédéral allait prendre des mesures pour éviter la pénurie.

«Si nous ne recevons pas les garanties nécessaires des entreprises du secteur énergétique et de l’ACCC (l’Organisme de Surveillance de la Concurrence en Australie), alors nous imposerons ces contrôles des exportations», a-t-il annoncé.

Les Etats en partie responsables

Selon M.Turnbull, les gouvernements des états, en particulier de Nouvelle-Galles du Sud et du Victoria, sont en partie responsables, du fait des moratoriums qu’ils ont voté concernant l’exploration des ressources fossiles sur terre. C’est, selon M.Turnbull, le principal problème à long terme.

En attendant, le Premier Ministre a affirmé que la pénurie annoncée «ne se produirait pas». M.Turnbull a convoqué une réunion avec les directeurs des principales compagnies gazières pour leur demander de s’engager à assurer l’approvisionnement national. Si tel n’était pas le cas, une limitation des exportations pourrait être imposée.

«Nous n’excluons pas cette option (de contrôle des exportations) et allons nous assurer qu’elle pourrait répondre efficacement au problème, compte-tenu des prévisions de pénurie revues à la hausse», a-t-il déclaré.

L’enjeu est de taille : d’après Scott Morrison, ministre des Finances, «des centaines de milliers, voire des millions d’emploi dépendent de l’approvisionnement en gaz».

 

Source : www.news.com.au


>>> Suivez-nous sur Facebook
>>> Abonnez-vous gratuitement à la newsletter du Courrier Australien

 

Comments
gjfood
Share With: