fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTUVotre guide pour observer les étoiles depuis l’Australie
8343324-3x2-large

Votre guide pour observer les étoiles depuis l’Australie

franckprovost

Avec une superficie presque aussi grande que l’Europe et une densité de population de 3,22 habitants / km²,  l’Australie dispose de vastes étendues situées loin des villes et de la pollution lumineuse pour observer le ciel nocturne avec une clarté absolue. L’hémisphère sud concentre, en outre, près de 100 fois plus d’étoiles que le nord. Alors que l’hiver s’installe, les nuits s’allongent et l’univers dévoile ses mystères aux yeux des courageux bravant le froid. 

Les meilleurs endroits

« Les plus beaux ciels qu’il m’ait été donné de voir se situaient toujours dans des endroits froids en altitude », confie le professeur Andrew Jacob, conservateur du Sydney Observatory. Il recommande les montagnes enneigées, loin des villes, là « où le ciel devient plus sombre et les étoiles scintillent comme des diamants ».

8310648-3x2-940x627

Le ciel dégagé au dessus d’Uluru, dévoilant la superbe Voie lactée. Crédit photo : Kartikeya Sharma.

De manière générale, éloignez-vous le plus possible des villes et de leur pollution lumineuse afin d’obtenir une meilleure visibilité. Il n’est pas étonnant que l’outback australien soit réputé pour être l’un des meilleurs endroits sur Terre pour observer les astres. Il est aussi possible d’apercevoir des aurores australes à l’œil nu en Tasmanie.

Vous n’avez pas les moyens pour conduire pendant des heures afin de vous perdre dans les étendues sauvages australiennes ? Ne vous inquiétez pas : si vous restez coincés à Sydney, vous pouvez toujours trouver un ciel relativement sombre à North Head (Mainly), Middle Head (Mosman) ou South Head (Vaucluse). « Ces endroits restent sombres car ce sont des parkings, vides de toute luminosité », explique le professeur Jacob. Chaque état australien possède aussi un ou plusieurs planétariums parfois ouverts au public, où, guidés par des astronomes, vous aurez l’opportunité de regarder les étoiles à travers un télescope.

Dans tous les cas, choisissez une soirée où le ciel est dégagé entre 20h et 21h, laissez à vos yeux 15 à 20 minutes pour s’habituer à l’obscurité, et pensez à ramener une boisson chaude et un bon plaid pour profiter du spectacle toute la soirée !

Pourquoi ne voit-on pas le même ciel en Australie et en Europe ?

Sans être un professionnel, il est facile de se rendre compte que les étoiles au-dessus de nos têtes ne sont pas les mêmes en Australie et en Europe. En effet, au-delà de la position de la Terre dans l’espace, la portion de voûte céleste visible la nuit est déterminée par votre latitude — la distance vous séparant de l’équateur. Depuis ce dernier , il est possible dans des conditions propices de voir toutes les constellations de la voûte céleste : l’étoile Polaire est au ras de l’horizon nord et la région polaire sud au ras de l’horizon sud. 

Les endroits à la même latitude ont la même vue du ciel durant la nuit, puisque la Terre fait un tour quotidien sur elle-même. Ainsi, alors qu’Adélaïde et la capitale chilienne, Santiago, sont séparées par l’océan Pacifique, elles voient peu ou prou les mêmes constellations. A l’inverse, les personnes vivant sur la même longitude voient des ciels très différents à la nuit tombée.

Que voit-on dans l’hémisphère sud ?

Vous aurez beau les chercher, il vous sera impossible d’apercevoir l’étoile Polaire ou encore la Grande Ourse — aussi appelée « grande casserole »— depuis l’Australie.

scross_02

La Croix du Sud, constellation d’étoiles utilisée comme repère pour indiquer le pôle Sud. Photo : ABC News.

A la place, l’hémisphère sud dispose notamment d’une constellation bien distinctive : la Croix du Sud (the Southern Cross en anglais). Il s’agit de quatre étoiles formant une croix, avec en son centre une cinquième, moins brillante que les autres. Même si elle n’est pas aussi proche du pôle Sud que l’étoile Polaire ne l’est du pôle Nord, elle est tout de même utilisée comme repère pour trouver l’extrémité sud du globe. Son importance est notable puisqu’elle est représentée sur le drapeau australien et sur celui d’autres pays, indiquant leur appartenance à l’hémisphère sud.

8383634-16x9-large

L’Emu in the sky, l’une des constellations aborigènes les plus connues. Crédit photo : Ray Norris / Barnaby Norris.

A gauche de La Croix du Sud, vous pouvez aussi découvrir l’une des constellations aborigènes les plus connues : Emu in the sky. Une sorte de tache noire proche de la croix constitue la tête de l’émeu, dont le corps se prolonge ensuite vers l’horizon à l’est en début de soirée, en suivant les contours de la Voie lactée.

Les habitants de l’hémisphère sud bénéficient également d’une vue exclusive sur deux de nos galaxies voisines, appelées petit et grand nuage de Magellan (small and large Magellanic clouds en anglais). Ces galaxies sont visibles à l’œil nu en conditions propices, ressemblant à des paquets flous d’étoiles blanches.

Le petit et le grand nuage de Magellan vus depuis l'Observatoire du Cerro Paranal, au Chili. Crédit photo : ESO/J. Colosimo.

Le petit et le grand nuage de Magellan vus depuis l’Observatoire du Cerro Paranal, au Chili. Crédit photo : ESO/J. Colosimo.

Pour découvrir en détail la Voie lactée et les astres visibles depuis l’hémisphère sud, partez en voyage avec l’astronome Fred Waster, qui vous dévoilera dans une courte vidéo tous les secrets pour identifier les mystères de l’univers. 

Pourquoi ne voit-on pas toujours les mêmes astres ?

En plus d’un tour quotidien sur elle-même, la Terre est également en orbite annuelle autour du Soleil. Ainsi, alors que vous regardez la même étendue de ciel, vous aurez une vision un petit peu différente chaque jour. 

Même chose pour les autres planètes qui sont elles aussi en orbite autour du Soleil. Il y a donc des périodes pour les apercevoir, même à l’oeil nu. Actuellement, en Australie, vous pouvez distinguer Vénus, Mars, Jupiter — très lumineuse durant le moi de mai — et Saturne. Pour connaître les planètes visibles à d’autres périodes de l’année, consultez les informations de ce site.

Source : www.abc.net.au


N’oubliez pas de nous suivre sur Facebook et Instagram, et de vous abonner gratuitement à notre newsletter

Des idées, des commentaires ? Une coquille ou une inexactitude dans l’article ? Contactez-nous à l’adresse redaction@lecourrieraustralien.com

Comments
franckprovost
Share With: