Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActuVotre téléphone pourrait être en train de vous espionner

Votre téléphone pourrait être en train de vous espionner

tfm

Des applications conçues pour aider les personnes à retrouver leur téléphone perdu ou volé sont désormais utilisées comme logiciel espion par des personnes malveillantes.

Il y a des douzaines d’applications de ce genre gratuites dans le Google Play Store et Apple App Store. Certaines ciblent les parents stressés qui veulent suivre leurs enfants ou les conjoints soupçonnant leur partenaire d’adultère. D’autres sont vendues comme outil anti-vol pour retrouver les téléphones volés.

Afin de s’en faire une idée plus claire, Elise Worthington d’ABC News a décidé d’installer sur son propre appareil l’une de ces applications pendant une journée et de nous raconter son expérience :

« Lorsque j’ai découvert que l’application était capable d’enregistrer et de suivre mes mouvements, j’ai été effrayée à l’idée de savoir à quel point il était facile pour un partenaire jaloux ou un ex vindicatif d’espionner sa victime.

Le réalisateur néerlandais Anthony van der Meer* a utilisé l’application pour me suivre durant la journée, mais je n’avais aucune idée de comment mon téléphone était contrôlé à distance pour voir, entendre et enregistrer tout ce que je faisais.

J’ai donné mon accord pour installer l’application sur mon téléphone et je savais que je pouvais être observée à tout moment, mais je n’avais pas conscience des moments précis pendant lesquels j’étais effectivement espionnée. Et alors que je vaquais à mes occupations quotidiennes, j’ai vite oublié que l’application était installée.

L’icône de l’application était visible sur mon téléphone, mais il y avait aussi une version déguisée apparaissant sous le nom anodin de « system framework ». Cette icône était le seul indice montrant que j’étais espionnée.

ABC News a refusé de révéler quelle application avait été utilisée, mais celle-ci est l’une des nombreuses applications similaires disponibles sur l’App store d’Android. Son utilisation permet d’accéder à distance aux caméras frontale et arrière, au micro, aux messages et aux appels.

De plus, en utilisant le Wifi ou le GPS, on pouvait me localiser. On pouvait savoir en un clic où je vivais, où je travaillais et où je prenais mon café le matin. »

 

Utilisation malveillante de ces applications

Selon le Dr Adam Molnar, expert en surveillance à l’université de Deakin, les logiciels espions deviennent extrêmement populaires :

« Des logiciels espions sont utilisés par les forces de l’ordre et les services de renseignement du monde entier. La version consommateur, c’est-à-dire ce que celle que les civils peuvent acheter, est très similaire. »

Mais il y a quelques différences, précise-t-il : « Un logiciel ou application pour consommateur requiert généralement d’avoir un accès physique à l’appareil espionné (pour l’installer, ndlr). »

Malheureusement, les utilisations malveillantes de ces logiciels sont en augmentation.

Karen Bently du Women’s Services Network (Réseau de Services pour les Femmes), une organisation qui combat la violence domestique, affirme avoir vu des applications similaires utilisées pour espionner des victimes.

« J’ai travaillé avec une femme dont les téléphones, le sien et ceux de ses enfants, leur avaient été donnés par son ex-mari. Il avait installé l’application sur les trois téléphones pour tout enregistrer. Il recevait même une notification quand ils sortaient d’un certain périmètre. Et bien sûr tout cela à leur insu »

« C’est facile pour les harceleurs de faire croire à leurs victimes qu’elles imaginent des choses. Mais faites confiance à votre instinct, changez vos mots de passe et envisagez peut-être de changer de téléphone, » recommande-t-elle.

Mais attention, d’après le Dr Molnar , les logiciels espions ne sont pas les seuls à pouvoir suivre et enregistrer précisément toutes vos activités sur votre téléphone. C’est également le cas d’applications de tous les jours, telles que Facebook et Snapchat, lorsque la géolocalisation a été activée.

* Anthony van der Meer est l’auteur d’un documentaire pour lequel il a utilisé une application destinée à retrouver son téléphone volé. En moins d’un an, il a été vu plus de 6 millions de fois.

 

Source : abc.net.au

Suivez-nous sur Facebook : https://www.facebook.com/lecourrieraustralien

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter : http://www.lecourrieraustralien.com/newsletter/

Comments
tfm
Share With: