Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActuWanda liquiderait son luxueux projet immobilier à Circular Quay

Wanda liquiderait son luxueux projet immobilier à Circular Quay

nbarney

Autrefois l’homme le plus riche de Chine, Wang Jianlin vendrait apparemment sa propriété située en Australie. Sa compagnie Dalian Wanda, l’un des promoteurs immobiliers les plus importants de Chine, a mis son projet d’appartement de luxe (non achevé) de Circular Quay sur le marché.

Le South China Morning Post a révélé que Dalian Wanda était en effet en train d’essayer de liquider ses cinq projets majeurs de développement immobilier à l’international à un acheteur unique pour 6,6 milliards AU$.

Le gouvernement chinois a également déclaré en août qu’il limiterait la possibilité des entreprises chinoises privées d’investir à l’international dans certains secteurs, dont l’immobilier et le divertissement, afin d’enrayer les frénésies d’achat irrationnelles. Wanda fait partie d’une poignée de compagnies à grande notoriété priées par les régulateurs chinois de réduire leur niveau d’endettement alors que le gouvernement cherche à limiter les menaces importantes et manifestes pour l’économie chinoise — qu’on appelle dans le jargon les « gray rhinos » (les « rhinocéros gris »).

Plus tôt ce mois-ci, le gouvernement chinois a par exemple intensifié son contrôle sur les prêts contractés par les divisions étrangères de compagnies chinoises.

La démolition du Gold Fields House, acheté par Wanda pour 425 millions AU$ il y a trois ans, avait commencé à Circular Quay en octobre afin de construire un nouveau complexe luxueux pour quelques milliards de dollars : un hôtel et des appartements sur 59 étages, One Circular Quay, avec vue sur l’Opera House et l’Harbour Bridge.

Le gouvernement du NSW avait estimé le coût de la construction à 554 millions AU$, et celui de la destruction des bâtiments existants à 19 millions AU$. En échange, Wanda avait promis à la ville de Sydney d’investir 3,5 millions AU$ dans l’art public.

Selon le South China Morning Post, les investissements malheureux de Wanda à l’international, et une vente en catastrophe de certains de ses biens dont des parcs d’attraction, ont fait dégringoler M. Wang de la première à la quatrième place des plus grosses fortunes de Chine.

Les entreprises chinoises ont acheté 38 % des sites de développement d’immobilier résidentiel vendus en Australie l’année passée, soit une dépense de 2,4 milliards AU$. Les nouvelles lois chinoises dévoilées en août encadreront désormais les investissements des entreprises chinoises à l’étranger, et le secteur immobilier sera particulièrement réglementé.

 

Source : smh.com.au

Suivez-nous sur Facebook : https://www.facebook.com/lecourrieraustralien

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter : http://www.lecourrieraustralien.com/newsletter/

Jetez un œil à notre Instagram : https://www.instagram.com/lecourrieraustralien/

Comments
franckprovost
Share With: